Savencia (ex Bongrain) subit la crise de l'économie laitière

|

Le groupe fromager Savencia Fromage & Dairy (ex Bongrain) a réalisé un chiffre d'affaires en 2015 de 4,4 milliards d'euros, en recul de 3,6 % par rapport à 2014. Une baisse de résultats qui s'explique par la crise laitière mondiale.

Mauvaise année pour le groupe Savencia avec un recul de 3,6 % de son chiffre d'affaires en 2015
Mauvaise année pour le groupe Savencia avec un recul de 3,6 % de son chiffre d'affaires en 2015

L'augmentation de la production laitière en Europe, Amérique du Nord et Australie, dans un contexte de ralentissement des exportations vers la Chine et la Russie, avec l'embargo russe, on fortement joué sur les performances de Savencia (ex Bongrain) en 2015. En effet, le groupe fromager enregistre un chiffre d'affaires 2015 de 4,4 milliards d'euros, en recul de 3,6 %. A taux de change et périmètre constant, la baisse du chiffre d'affaires est de 2,9 %. Le renforcement du dollar et du yuan chinois ont compensé la dévaluation du real brésilien.

Forte baisse du prix du lait au niveau mondial

Par activités, le pôle Fromager affiche un chiffre d'affaires de 2,6 milliards d'euros en baisse de 4,4 %. Une situation qui s'explique par un effet prix négatif sur l'ensemble des marchés en lien avec la baisse du prix du lait au niveau mondial. Mais le dynamisme des produits à marque, notamment en Europe de l'Ouest, a permis de réduire cet impact.

Sur le pôle des Autres Produits Laitiers, le chiffre d'affaires recule de 1,7 %, à 1,9 milliard d'euros et de 5 % à taux de change et périmètre constants. Ce retrait est la conséquence de la faiblesse des cotations des produits industriels, en lien avec une surproduction laitière mondiale et son impact sur les prix de vente.
Malgré cette crise laitière, Savencia confirme un dynamisme sur ses marques stratégiques et le renforcement de ses positions à l'international.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter