Marchés

Savencia Gourmet met les bouchées doubles

Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Pas d’inquiétude sur le marché des rillettes et du surimi ! Marques phares du groupe Savencia, Bordeau Chesnel et Coraya confortent leur leadership sur des catégories très exposées. Le point sur les recettes qui en assurent le dynamisme.

Bordeau Chesnel

Chez Savencia Gourmet (Maison du Chocolat, Valrhona), il n’y a pas que le cacao ! Dans un marché fortement exposé à la défiance des consommateurs, mais aussi au recul des MDD, l’activité de produits salés et prêts à manger du groupe Savencia accélère son développement, porté par ses principales marques : Bordeau Chesnel, Saint Agaûne, Coraya et Lhuissier. Selon les dernières données de Nielsen en cumul à date, arrêtées à P12 2016, Bordeau Chesnel affiche une croissance en volume de 5,6%. Leader sur la catégorie des rillettes, la griffe détient une part de marché de 56%, en progression de 2,8 points, et même de 5,3 points depuis ces cinq dernières années.

Coraya et Saint Agaûne n’ont pas à rougir de leurs performances. La première détient, sur un marché du surimi en berne, une part de marché en valeur de 25,3%, en progression de 2,8 points par rapport à l’année précédente, et de 5,6 points depuis ces cinq dernières années. Saint Agaûne affirme sa place de numéro deux sur le marché des saucissons, avec une part de marché en valeur de 8,7%, soit un gain de 0,3 point en un an, et des volumes en hausse de 9,2%, selon les données en CAD à P12 de Nielsen. « Il y a cinq ans, ces marques étaient en quelque sorte de belles endormies. Il se trouve que leur réveil a coïncidé avec une forte demande des consommateurs », explique Marie Grimaldi, directrice générale de l’activité charcuterie et produits de la mer.

 

Des formats nomades

L’innovation et la communication, leviers traditionnels de développement, ont joué leur rôle. Avec, à la clé, la fameuse campagne publicitaire « Nous n’avons pas les mêmes valeurs », mêlant humour et autodérision, mais aussi des produits s’adaptant aux nouveaux usages de consommation. Traditionnellement choisies en entrée, les rillettes deviennent des produits de snacking, se déclinant sous différentes recettes et des formats adaptés à l’apéritif. À l’instar de ces coupelles conditionnées par trois de 40 g chacune, en test chez Intermarché à partir du mois d’avril. « Nous croyons très fortement au développement des produits liés au snacking ou à l’apéritif. À tel point que nous avons décidé de renforcer la diffusion dans le circuit des magasins de proximité grâce à une force de vente dédiée », explique Marie Grimaldi.

C’est cette même conviction qui a conduit au développement de la gamme Saint Agaûne avec, à compter d’avril également, des petites tranches de saucisson en deux versions, nature ou fumée. Et c’est aussi pour s’imposer sur le marché du snacking et de l’apéritif que la marque Coraya a transformé, en 2016, les traditionnels bâtonnets de surimi en perles. Dès avril, les trois premières références seront complétées de trois nouvelles recettes – au chèvre, au Saint Môret et au saumon fumé.

Les marques de Savencia Gourmet opèrent sur des catégories fortement exposées à la défiance des consommateurs. La tâche n’est pas simple, d’autant que de nouvelles contraintes pèsent sur l’industriel. À commencer par l’indication obligatoire de l’origine des viandes et des produits laitiers dans les produits transformés, depuis le 1er janvier 2017. Pour sa part, Bordeau Chesnel, qui dispose de son propre atelier de découpe, achète des pièces nobles. « L’approvisionnement est 100% français pour les achats de viande de porc, et européen pour la partie volaille qui entre dans la fabrication de nos rillettes », précise Marie Grimaldi. Mais les fortes tensions qui pèsent sur la filière d’approvisionnement de porc français depuis cette obligation ont pour la première fois conduit Savencia Gourmet à établir un accord de contractualisation avec un groupement d’éleveurs. « Cet accord est une première et porte sur de petits volumes, mais il nous permet d’avoir accès à une matière première de qualité », assure Marie Grimaldi. Et pour garder leur longueur d’avance, les marques charcuterie et produits de la mer de Savencia Gourmet misent sur un « plan digital agressif », ainsi que sur les nouveaux circuits de distribution.

Marie Cadoux

Trois sites de production en France

  • Bordeau Chesnel, Sarthe (72), près du Mans, berceau des rillettes
  • Coraya, Manche (50), près des côtes normandes
  • Saint Agaûne, Haute-Loire (43), en Auvergne , dans les monts du Velay (à 800 mètres d’altitude)

Les leviers de croissance

  • L’innovation est portée par les résultats des produits lancés il y a moins de cinq ans, qui représentent 16% des volumes de Bordeau Chesnel et de Coraya et 8% des volumes de Saint Agaûne.
  • Le circuit de la proximité est privilégié pour les produits axés sur le snacking et l’apéritif, comme la cup de 40 g ci-contre, signée Bordeau Chesnel.
  • La communication digitale s’inscrit dans un plan « agressif ».

« En 2015, nous avons développé une force de vente supplémentaire dédiée aux magasins de proximité. Ce circuit constitue une priorité pour la diffusion de nos produits.»

Marie Grimaldi, de l’activité charcuterie et produits de la mer de Savencia Gourmet directrice générale

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA