Saveol déploie une gamme de tomates sans résidus de pesticides

|

Après une année de test, la coopérative bretonne annonce à l’occasion du salon international de l’agriculture le déploiement de sa gamme de tomates sans résidus de pesticides.

Savéol Nature

Des tomates sans résidus de pesticides, un emballage 100% recyclable, telles sont les principales caractéristiques de la gamme Savéol Nature lancée à l’occasion du salon international de l’agriculture qui se tient actuellement Porte de Versailles. Ce lancement intervient après une année de test et concernera un format de 220 grammes pour les petits fruits et un format de 400 grammes pour les tomates grappe.

En 2016, la coopérative bretonne affiche un chiffre d’affaires de 184 M€ dont 89% réalisés par la production de tomates. Savéol qui compte 120 maraichers mais génèrent au total 2500 emplois est ainsi le numéro un français pour la production de tomates, dont 11% sont destinées à l’export. Une trentaine de variétés sont cultivées. La serre R&D de la coopérative teste chaque près de 250 variétés. Le goût et la qualité permettant de renforcer les variétés existantes sont les principaux critères déterminant le développement de nouvelles variétés.

Une nécessaire modernisation des serres

La coopérative compte 200 hectares de serres. Depuis le début des années 80, Savéol a investi dans le développement de sa propre ferme d’insectes-ouverte au grand public depuis 2016- afin de lutter naturellement contre les ravageurs des cultures. De cette démarche mais aussi de l’important travail de R&D sur la sélection des variétés est née cette nouvelle gamme Savéol Nature. « D’ici à 5 ans, nous espérons que 80% de nos volumes de tomates seront des tomates Savéol Nature, autrement dit ne portant pas la moindre trace de produits chimiques », avance Roger Capitaine, directeur général de Savéol. Une perspective qui pose avec acuité la modernisation des serres. « Chaque année, près de 5 à 6 hectares de serres sont renouvelés. Il s’agit d’un investissement important lorsqu’on sait qu’un hectare de serre coûte près d’1M€ », précise Pierre-Yves Jestin, président de la coopérative bretonne.

Avec un écart de prix recommandé oscillant de 0,10 centimes à 0,30 centimes d’euros entre un produit standard Savéol et un produit Savéol Nature, la grande distribution a accueilli favorablement ce lancement.  

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l’essentiel de l’actualité des marchés, des distributeurs et des fournisseurs de produits alimentaires.

Ne plus voir ce message