Schlecker met officiellement la clé sous la porte

|
Schlecker

La rédaction vous conseille

La chaîne allemande de drogueries Schlecker, en redressement judiciaire depuis janvier 2012, et qui emploie encore plus de 13.000 personnes, va mettre la clé sous la porte, annonce son administrateur judiciaire. Aucun des repreneurs potentiels n'a en effet présenté de plan crédible pour reprendre la société. Pourtant, plusieurs noms « sérieux » avaient circulé, et notamment celui de l'investisseur Nicolas Berggruen, connu pour avoir repris les grands magasins Karstadt à l'époque au bord du démantèlement. Mais, au final, aucune solution viable n'a été trouvée. Il n'y a « pas de perspective pour continuer de manière pérenne ou pour une cession à un investisseur », a indiqué l'administrateur judiciaire. C'est donc près de 3.000 magasins qui, en Allemagne, vont devoir être démantelés. Les filiales à l'étranger ne sont pas concernés. Et notamment pas en France, où les 139 supérettes vont être reprises par Système U.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter