Scottish&Newcastle rejette l'offre de Carlsberg et Heineken

|

Le brasseur a jugé « dérisoire » le montant de 10 milliards d'euros proposé par les deux groupes

Le brasseur britannique Scottish & Newcastle (S&N) a annoncé jeudi dans un communiqué avoir rejeté une offre d'acquisition conjointe de ses concurrents danois Carlsberg et néerlandais Heineken, jugeant « dérisoire » le montant de près de 10 milliards d'euros mis sur la table.
Les deux groupes ont offert d'acquérir le groupe pour 720 pence par action, ce qui valorise le Britannique autour de 6,8 milliards de livres, soit 9,8 milliards d'euros, a précisé S&N.
Le conseil d'administration « a rejeté sans hésiter cette proposition » hautement informelle, qui était conditionnée notamment à son approbation, « dans la mesure où elle sous-estime significativement les atouts uniques et les positions de marché » de Scottish & Newcastle, propriétaire notamment de la bière française Kronenbourg, a expliqué le groupe.
« Cette proposition non sollicitée et dérisoire est une tentative pour s'octroyer le portefeuille d'activités incomparable de S&N à vil prix », a renchéri Brian Stewart, président du groupe britannique, cité dans le communiqué.
« Nous continuerons à prendre toutes les mesures susceptible d'accroître la valeur pour nos actionnaires » et « j'encourage vivement nos actionnaires à ne pas bouger », a-t-il ajouté. Carlsberg et le néerlandais Heineken avaient confirmé la semaine dernière discuter d'un rachat en consortium de leur concurrent britannique.
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter