Seb est confiant pour 2012

|

RÉSULTAT Après une année 2011 positive et marquée par l'aboutissement de plusieurs projets de croissance externe dans les pays émergents et le relancement réussi de Moulinex, le groupe Seb reste confiant pour 2012. Les trois axes de sa stratégie : rigueur, adaptabilité et sérénité.

Thierry de La Tour d’Artaise
Thierry de La Tour d’Artaise© PHILIPPE SCHULLER/ SEB

Le groupe de petit électroménager table sur une amélioration progressive de l'activité en Europe en 2012 "avec une reprise au second semestre, assure son PDG Thierry de La Tour d'Artaise, qui estime que le groupe "saura s'adapter" à un contexte économique incertain. Thierry de La Tour d'Artaise a placé 2012 sous le signe de la "rigueur", de la "détermination" en matière de prix et de maîtrise des coûts, mais aussi de la "sérénité" grâce à des capacités de réaction. "Nous avons déjà connu la crise en 2008 mais le monde ne s'est pas effondré ! Nous pensons que la situation sera similaire cette année."
Le groupe Seb a annoncé une hausse de son bénéfice net de 6,4% en 2011 à 235 millions d'euros, et une progression de 3,5% de son résultat opérationnel d'activité à 438 millions d'euros, un niveau "record". Le chiffre d'affaires était en hausse de 8,5% à 3,96 milliards d'euros. Seb vise en 2012 une nouvelle croissance organique de ses ventes et "une bonne résistance de son résultat opérationnel d'activité". Le PDG a expliqué qu'il tablait notamment sur les marchés émergents, qui, en 2011, ont représenté 45% des ventes du groupe contre 39% en 2008. La Chine est aujourd'hui le deuxième marché de Seb après la France, et pourrait devenir le premier en 2013 ou 2014. Seb a ouvert plus de 200 nouveaux points de vente en Chine en 2011 pour atteindre plus de 1.000, et continuera sur ce rythme en 2012. "Nous ouvrons nos propres points de vente dans les pays où la distribution n'est pas encore structurée. Nous faisons ainsi connaître nos produits et nos marques avant l'arrivée des grandes enseignes", a expliqué Thierry de La Tour d'Artaise.
En Europe, Seb entend poursuivre la relance de la marque Moulinex engagée en 2011 dans neuf pays. Les ventes y ont atteint 35 millions d'euros l'an dernier. "Alors que nous n'avions tablé que sur un chiffre d'affaires compris entre 25 et 30 millions d'euros", précise Thierry de La Tour d'Artaise. Le groupe espère "faire un peu mieux" en 2012 et table à moyen terme sur un chiffre d'affaires de 70 millions d'euros.
Interrogé sur le label "Origine France Garantie" et la TVA sociale, le PDG de Seb s'y est dit favorable. Il a souligné que 35% de ce que vendait Seb dans le monde était fabriqué en France et que 70% de ce que Seb fabriquait en France était exporté. D'autre part, 70% de ce qui est vendu en France y est produit.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Nos formations

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message