Marchés

Seb rebondit au troisième trimestre

|

Après un début d'année loin de l'euphorie, le groupe Seb voit son activité rebondir au troisième trimestre de son exercice 2013 avec une hausse de +5,3% de son chiffre d'affaires à parités courantes (+10% à périmètre et parités constantes). Sur les neuf premiers mois de l'année, les ventes du groupe progressent de 3,5% à parités courantes (+5,5% en constant).

Thierry de La Tour d’Artaise
Thierry de La Tour d’Artaise© PHILIPPE SCHULLER/ SEB

Dans un environnement globalement toujours morose, le groupe français de petit électroménager et articles culinaires signe un bon troisième trimestre. Au niveau mondial, ses ventes ont progressé de +5,3% à parités courantes pour atteindre 998 millions d'euros (hors sa société indienne Maharaja Whiteline). Sur les neuf premiers mois de l'année, les ventes mondiales de Seb progressent de 3,5% (à parités courantes) pour atteindre 2,83 milliards d'euros.

Les ventes sortent du rouge en France
Grevées depuis le début de l'année par l'atonie du marché, les ventes du groupe en France progressent de nouveau : sur le troisième trimestre, elles s'accroissent de 0,9%, à 152 millions d'euros. Mais ce petit rebond ne suffit pas à redresser le chiffre d'affaires français de Seb qui perd -5,4% sur les neuf premiers mois de l'année, à 414 millions d'euros.

Mauvais effet de change en Russie et aux Amériques
Si les ventes de Seb en  Europe occidentale (hors France) font montre d'un fort dynamisme (+13,2% à parités courantes) ainsi qu'en Asie Pacifique (+14,8%), le groupe voit son chiffre d'affaires baisser en Amérique du Nord (-0,5%), en Amérique du Sud (-1%) et en Europe centrale et Russie (-2,7%). Cependant, à périmètres et parités constants, les ventes sont, sur chaque zone géographique, dans le vert. Outre des effets de changes négatifs, Seb pointe le ralentissement de certains marchés, en particulier en Russie où "l'activité, après 13 trimestres de croissance ininterrompue, a marqué le pas de façon assez brutale au cours de l'été", indique le groupe dans un communiqué de presse.

Le confort de la maison en tête
Confirmant une tendance déjà enregistrée au premier semestre, la famille de produits destinée au confort de la maison garde la palme de la meilleure performance du groupe malgré un petit ralentissement au troisième trimestre. La cuisson électrique est portée par les cuiseurs à riz en Chine mais aussi par les bonnes performances des multicuiseurs en Europe centrale et en Russie. Seb poursuit également son développement dans les aspirateurs, malgré un contexte concurrentiel durci. Notons enfin la bonne forme des cafetières Dolce Gusto, du fer à repasser sans cordon Freemove et également du lisseur Steampod, conçu en partenariat avec L'Oréal.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message