Seb résiste dans un "climat économique durci"

|

Le chiffre d'affaires du groupe d’électroménager Seb est en hausse de 3% au premier trimestre à 916 millions d'euros, grâce à la contribution de plusieurs sociétés acquises l'an dernier, alors que la consommation a connu un ralentissement marqué dans plusieurs pays. A périmètre et changes constants, les ventes baissent de 1,5%. Ce "faible repli (...) constitue une performance satisfaisante" dans le contexte, estime Seb dans un communiqué. En France, "le tassement du marché du petit équipement domestique entamé à l'été 2011 s'est amplifié au premier trimestre". Le chiffre d'affaires accuse un recul de 10% par rapport au premier trimestre 2011. Toutes zones confondues, le début de l'année 2012 s'est "caractérisé par un climat économique qui s'est encore durci par rapport au quatrième trimestre 2011" et est "en fort contraste avec un premier trimestre 2011 extrêmement porteur", a relevé le groupe. Le bénéfice opérationnel d'activité s'est élevé à 78 millions d'euros, en recul de 15% par rapport au niveau "historiquement élevé" du premier trimestre 2011. Ce repli "anticipé" est principalement dû au recul des volumes, relève Seb.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Nos formations

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message