Secteur Achats/Marketing : Visual Merchandiser

Dossier Le visual merchandiser est garant de l’identité visuelle de l’enseigne pour un ou plusieur( s) magasin(s) et contribue ainsi à l’optimisation des ventes. Il est chargé d’accompagner et de former les équipes de vente sur l’identité visuelle, la présentation et la mise en place des produits.

 

Tableau récapitulatif de la profession

 

Salaire
Jeune cadre : entre 25 et 30 K€ (tous ne sont pas cadres)
Cadre confirmé : entre 30 et 35 K€
Certains ont une part variable associée aux résultats du magasin ou de l’enseigne.
Les fourchettes de rémunération sont données à titre indicatif.
Les rémunérations peuvent varier en fonction de l’enseigne, de la taille du magasin, des effectifs encadrés, du niveau d’expérience…
Qui recrute ?
- Les grandes surfaces spécialisées
- Les grands magasins
- Les magasins-multi-commerces
- Les succursalistes
Rattachement hiérarchique
- Responsable ou directeur merchandising
- Directeur de magasin
Relations fonctionnelles
En interne
- Personnel du ou des points de vente (responsable ou directeur du magasin, managers de rayon, vendeurs)
- Direction des achats, des approvisionnements
- Direction du marketing
- Direction de l’agencement des magasins
- Direction technique
- Direction administrative et financière
En externe
- Fournisseurs
- Agences de conception de points de vente
- Logisticiens

 

 

Activités principales

Mise en œuvre de l’identité visuelle en magasin

• Réaliser la tournée des rayons ou des points de vente :   suivre le planning établi par la hiérarchie afin de visiter   les magasins selon la périodicité définie.
• Organiser les visites de magasins en fonction des demandes urgentes émanant du directeur du magasin ou des résultats d’analyse des indicateurs de gestion du directeur merchandising.
• Modifier si nécessaire les rayons selon les résultats et le stock magasin.
• Réaliser des comptes-rendus des visites effectuées dans les rayons ou les points de vente en mettant l’accent sur les contextes particuliers de chaque magasin (par exemple, une baisse du taux de transformation – ratio entre les personnes entrant dans le magasin et celles qui achètent –).
• Elaborer ou contrôler la réalisation des vitrines par rapport au guide de merchandising amont, mettre en scène des thématiques de produits.
• Organiser au sein du magasin l’implantation des zones correspondant aux opérations commerciales.
• Former les équipes commerciales au merchandising.

Participation à des projets de merchandising

• Etudier et proposer des projets de vitrine ou de présentation des produits.
• Concevoir et élaborer des maquettes de présentation ou des simulations informatiques de projets.
• Passer les commandes de matériaux nécessaires à la réalisation de ces présentations (présentoirs, articles de décoration…) et faire valider les commandes par la hiérarchie.
• Assister à des réunions pour proposer ou promouvoir des nouvelles présentations et mises en scène de collections.

Elaboration de supports de merchandising

• Participer à l’élaboration des outils d’identité visuelle comme les books pour les vitrines, ceux spécifiques aux soldes.
• Contribuer à actualiser la charte merchandising de l’enseigne.
• Prendre des photos des magasins afin de mieux argumenter son diagnostic ou de rendre compte des mesures à prendre.

Suivi des indicateurs de gestion

• Suivre par magasin les principaux indicateurs de gestion comme par exemple le montant du panier moyen (moyenne du montant des achats par client) par rapport à celui des autres magasins de l’enseigne.
• Participer à des réunions avec le responsable merchandising, la direction commerciale pour analyser les résultats financiers et la stratégie commerciale de l’enseigne.
• Assurer le reporting auprès de sa hiérarchie suite aux comptes rendus de visites.
• Mettre en place des mesures correctives dans le ou les point(s) de vente visité(s) selon les priorités repérées par la hiérarchie pour améliorer les résultats.

Veille concurrentielle

• Assurer une veille concurrentielle sur l’identité visuelle, les techniques de présentation et l’implantation de magasins spécialisés dans son secteur (par exemple dans le domaine de la mode, de la culture, du bricolage…).
• Etre source de propositions pour réactualiser le merchandising magasin (par exemple en montrant un nouveau modèle de mobilier repéré dans un salon).
• Réaliser des visites chez les fournisseurs (présentoirs, articles de décoration…).
• Se rendre dans des salons professionnels afin de s’informer des tendances.
• Rédiger des comptes-rendus de salons.

Activités éventuelles

Certains visual merchandisers ont un rôle plus spécifique au moment de l’ouverture de points de vente. Ils participent aux nouvelles implantations en tenant compte des contraintes techniques et économiques. Dans ce cadre, ils peuvent intervenir dans la mise en place de nouveaux concepts ou avoir la responsabilité du stock pour que la marchandise soit à disposition au moment de l’ouverture.

Quand la mise en scène de produits (théâtralisation) le requiert, ils peuvent faire réaliser la fabrication de décors spécifiques ou d’accessoires de décoration.
Certains visual merchandisers sont formateurs en interne. Ils contribuent également à la réalisation d’outils comme des DVD ou des books pour diffuser les principes de l’identité visuelle de la marque à respecter dans les vitrines et à l’intérieur des magasins.

Variabilité des activités

Les contours de la fonction de merchandising varient essentiellement selon la taille du groupe, le mode de fonctionnement du point de vente et l’organisation du merchandising (centralisée ou décentralisée).
Le visual merchandiser peut intervenir dans le merchandising amont par exemple pour participer à la définition du concept d’un nouveau magasin. Alors que certains interviendront plus sur la mise en scène des produits, d’autres s’investiront davantage dans le suivi des indicateurs de gestion.
Il peut être rattaché à un seul point de vente. C’est le cas dans les magasins de surface importante comme les grands magasins.
En revanche, chez les succursalistes, il travaillera pour un groupe de magasins soit sur l’ensemble du territoire soit sur une région donnée. Ses visites seront organisées en fonction des besoins et des résultats de gestion de chaque magasin.
L’activité à l’international peut être plus ou moins développée selon la structure du réseau.
Il peut gérer son propre budget et prendre en charge certains achats de décoration pour la réalisation des vitrines. Il peut être amené à négocier les prix et à faire réaliser des devis.

Facteurs d’évolution du métier

Le métier de e-merchandiser devrait se développer avec le e-commerce. Sa fonction principale est de mettre en ligne les produits sur le site de l’enseigne en respectant son identité visuelle.
Avec le développement des technologies d’animation, on peut imaginer des présentations virtuelles en trois dimensions dans les années à venir. Les techniques associées au merchandising vont évoluer. L’utilisation de l’espace, l’agencement des magasins, la présentation des produits vont devoir intégrer ces nouvelles possibilités techniques.
La fonction de visual merchandiser tend à devenir de plus en plus stratégique et est perçue comme un outil d’aide à la vente. Cette évolution s’accompagne d’un perfectionnement des outils de gestion qui contribue à améliorer le suivi des indicateurs de ventes. Le visual merchandiser devra ainsi analyser ces indicateurs et mettre en place des actions correctives adaptées.

 


Diplômes requis

 

Le visual merchandiser peut avoir une formation générale de niveau Bac (Bac Arts Appliqués) à Bac +2 (BTS Action Commerciale), voire Bac +3. Pour les recrutements récents, une formation plus spécialisée est souvent demandée :
• Ecole des Beaux Arts
• Ecole de stylisme
• Décorateur marchandiseur
• Certificat de spécialisation visual merchandiser

Durée d’expérience

Il y a encore quelques années, le visual merchandiser était souvent recruté sur la base d’une expérience confirmée d’étalagiste. De plus en plus, les recruteurs recherchent des candidats ayant une formation en merchandising complétée par une bonne culture artistique.

Compétences techniques

• Maîtrise des techniques de merchandising : zone chaude et froide, verticalité et horizontalité, techniques de pose de la marchandise.
• Bonne gestion de l’espace pour analyser les volumes d’un magasin, les flux de circulation de la clientèle.
• Connaissance des concepts liés à l’identité visuelle de l’enseigne (implantation des publicités sur le lieu de vente par exemple).
• Maîtrise des outils bureautiques et d’un logiciel de traitement d’images (par exemple : Illustrator, Photoshop…).
• Analyse d’indicateurs de gestion comme l’évolution du chiffre d’affaires, le taux de transformation, le panier moyen par client.
• Maîtrise des règles de communication pour mettre en œuvre la signalétique, rédiger les guides de merchandising ou d’identité visuelle.
• Connaissance des règles de sécurité à respecter dans un point de vente.

Traits de personnalité

• Capacité de communication, d’écoute et de dialogue.
• Sens créatif tout en sachant respecter les normes visuelles de l’enseigne.
• Ouverture d’esprit, capacité d’anticipation et intuition pour se tenir informé des tendances émergentes, des nouvelles matières ou matériaux, des couleurs à privilégier…
• Sens pédagogique pour donner les consignes aux équipes de vente.
• Sens de l’observation nécessaire à la réalisation d’un diagnostic rapide de la présentation des vitrines et de l’agencement des marchandises en magasin.
• Réactivité pour mettre en place rapidement un plan d’actions dans un magasin ou un secteur qui afficherait des indicateurs de gestion en baisse.
• Bon contact avec la clientèle lors des visites de magasins.

 


Poste précédent (P-1)

 

• Etalagiste

Evolutions professionnelles (P+1)

• Responsable ou directeur merchandising
• Responsable de magasin

Exemple d’offre

Visual merchandiser H/F-Nord Belgique UK
25 à 30 K€/an

Leader de la mode enfantine, nous créons des univers généreux, des ambiances qui changent au gré des envies des enfants.
Participez à l’expansion de notre groupe présent depuis plus de 40 ans en prêt-à-porter enfant et junior, en rejoignant notre équipe, en qualité de visual merchandiser zone : Nord/ Est, Belgique et UK.
Par votre sensibilité produit, votre créativité et votre sens de l’esthétique, vous saurez mettre en scène et en valeur nos collections, en relation avec les Responsables Régionaux, dans les différentes boutiques succursales du réseau dans le Nord Est de la France en Belgique et en Grande
Bretagne (une vingtaine de boutiques).
Rattaché à la responsable « communication-identité visuelle », vous serez le garant de l’esprit de la marque.
Vous participerez aux ouvertures de boutiques, aux séminaires de collections ainsi qu’à la sensibilisation voire la formation – des équipes de vente aux techniques de présentation visuelle.
Chaque saison, vous vous assurerez de la bonne mise en place des décors vitrines et du concept merchandising.
Vous saurez être force de proposition et participerez à l’évolution de la stratégie merchandising. Vous élaborerez des book « merchandising » ou « étalage ».
De formation artistique, plus spécifiquement dans le métier d’étalagiste (Négocia, etc.) et fort d’une 1re expérience d’au moins 3 ans dans la fonction et dans le secteur de l’habillement, vous faites preuve d’autonomie, d’organisation, de pédagogie et de réactivité.
Vous maîtrisez les logiciels de bureautique et ceux de PAO tels que Photoshop, Powerpoint, PackOffice…
Vous êtes impérativement bilingue français/anglais, de fréquents déplacements inhérents à la fonction sont à prévoir.
Source : Apec

Exemple d’offre

Visuel merchandiser H/F-Paris (75)
26 K€/an

Cabinet de recrutement spécialisé dans les secteurs du retail, du luxe et des fonctions commerciales recrute pour un de ses clients, enseigne de prêt-à-porter mixte et mode, pour une clientèle de 15/35 ans, un visuel merchandiseur.
Véritable garant de l’identité visuelle, vous accompagnez le développement de la marque.
Vos missions principales consisteront à :
– Installer les vitrines, être garant de la cohérence entre les catégories de produits présents en vitrine, participer à la mise en place des produits dans les vitrines, les événements magasins ou liés à l’actualité.
– Maîtriser les guidelines merchandising, anticiper, organiser et assurer la rotation des produits.
– Anticiper les changements, connaître le calendrier des événements France, anticiper la commande de produits.
– En lien étroit avec les acteurs internes (directions achats/produits, services matériel…), vous améliorez la lisibilité et l’attractivité de la gamme pour le client et améliorez la rentabilité au m2 des produits de votre secteur.
– Vous intégrez dans vos réflexions les évolutions du marché ou des tendances, ainsi que les attentes des magasins et des clients.
Au delà de votre formation, vous justifiez d’une expérience réussie d’au moins 2 ans dans une fonction de visuel merchandising, dans le secteur du PAP Homme, Femme ou Enfant.
Vous possédez ces qualités : forte sensibilité mode et aux produits, qualités d’organisation, goût pour le travail en équipe, sens esthétique.
Source : Apec

 


Olivier Potel, Visual merchandiser, Somewhere

 

« Un visual merchandiser anime le produit sur la totalité du magasin, il est en charge de la théâtralisation du produit et doit suivre les indicateurs de gestion. Il faut savoir concilier le beau, le chiffre d’affaires et la rentabilité. »

Olivier Potel a suivi un diplôme aux Beaux Arts du Havre et des études d’architecture en parallèle. Il débute sa carrière professionnelle dans une agence de communication en travaillant sur la conception et réalisation de panneaux publicitaires. A 28 ans, il exerce comme étalagiste chez Devred.
Son parcours s’est construit autour de plusieurs enseignes comme Springfield, Paco Rabanne, Celio

Olivier Potel travaille chez Somewhere depuis neuf ans. Il est rattaché au responsable de merchandising amont du siège. Cette organisation séparant le merchandising amont et aval est assez récente. Ce secteur d’activité s’est développé et structuré depuis quatre ans.

Aimant le terrain et les relations avec les magasins, la prise en charge opérationnelle de la partie avale lui correspond bien. Il intervient sur les 30 points de vente de la marque.

« Dans une petite enseigne, il faut être polyvalent. 80% de mes activités se font sur le terrain et 20% au siège. L’objectif est de faire adhérer les équipes des 30 magasins au merchandising de la marque. »

Les activités exercées peuvent différer selon l’enseigne. En effet, la part de gestion, le suivi des indicateurs de vente sont parfois prioritaires chez certains visual merchandisers alors que d’autres seront plus centrés sur la dimension créative, la théâtralisation des produits. Pour Olivier Potel, le périmètre du métier est spécifique de l’enseigne dans laquelle on exerce, d’où l’intérêt dans son parcours de travailler dans des structures différentes.

Le visual merchandiser doit savoir s’adapter à chaque magasin visité et aux différentes équipes en place : « A chaque visite, j’analyse les indicateurs de gestion du magasin. Je dois repérer par exemple, si le panier moyen (montant moyen des achats par client) est en dessous de celui des autres magasins du réseau ou si c’est un problème de taux de transformation1. Selon le diagnostic, je vais cibler les mesures à prendre comme par exemple, revoir l’agencement des mobiliers centraux, reprendre les normes de présentation des produits du book, revoir la mise en valeur des produits dans la surface du magasin… »

Pour Olivier Potel, le métier exige une forte culture créative associée à des compétences en analyse de données.

« J’adore le vêtement, la mise en scène des produits. Je travaille dans l’éphémère et je suis tout le temps en train de découvrir des nouvelles tendances, des matériaux innovants, des décorateurs… Mais mon rôle consiste à faire augmenter les ventes des magasins. Les actions menées lors d’une visite contribuent à l’évolution positive des indicateurs de gestion du magasin quand le diagnostic posé était le bon. »

L’activité de visual merchandising dans un réseau de magasins entraîne de nombreux déplacements. La mobilité est à la fois une contrainte en termes d’horaires mais également une opportunité pour découvrir d’autres univers, y compris celui de l’international dans certaines enseignes.
Cette diversité d’activités permet à Olivier Potel de rester passionné par son métier et de continuer à remettre en question ses pratiques après plusieurs années d’expérience.

En partenariat avec

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter