Secteur Logistique : Responsable logistique magasin

Dossier Le responsable logistique magasin est chargé d’organiser au sein du magasin les flux et le stockage de produits nécessaires à l’activité commerciale du magasin, de mettre en place les services logistiques, de la réception jusqu’à la mise à disposition aux équipes de vente et aux clients.

 

Tableau récapitulatif de la profession

 

Salaire
Jeune cadre : entre 25 et 35 K€1
Cadre confirmé : entre 35 et 50 K€
Les fourchettes de rémunération sont données à titre indicatif.
Les rémunérations peuvent varier en fonction de l’enseigne, de la taille du magasin, des effectifs encadrés, du niveau d’expérience…
Qui recrute ?
- Les grandes surfaces
alimentaires.
- Les grandes surfaces
spécialisées.
- Les magasins multi-commerces.
Ce métier peut également s’exercer dans de plus petits formats de magasins (magasins organisés en succursales, franchises, supérettes) mais avec des responsabilités
et des équipes plus restreintes.
Rattachement hiérarchique - Directeur du magasin  
Relations fonctionnelles
- Responsables de département
- Responsables de rayon
- Responsable accueil/caisse
- Responsable sécurité
- Responsable des ressources
humaines
- Contrôleur de gestion
- Equipiers logistiques
- Caristes
- Manutentionnaires
- Employés de libre-service

 

 

 

Activités principales

Pilotage et organisation des flux logistiques

• Organiser l’activité et les opérations de réception, stockage et mise à disposition des produits dans le magasin.
• Planifier l’organisation du travail des collaborateurs, déterminer les horaires de travail, établir les plannings, gérer les absences et les congés.
• Gérer les flux de marchandises entre l’espace de stockage et d’entreposage et les surfaces de vente en magasin.
• Suivre les approvisionnements et les relations avec les fournisseurs.
• Organiser les relances en cas de retard dans la livraison du magasin et alerter les responsables de département ou de rayons concernés.
• Organiser la mise à disposition des marchandises aux clients en zones de retrait et le cas échéant les opérations de livraison client.
• Planifier les livraisons éventuelles et contrôler les commandes clients.
• Contrôler les retours de marchandises vers les fournisseurs, ou de produits défectueux nécessitant réparation.

Gestion et amélioration de la performance logistique

• Analyser et suivre les différents indicateurs logistiques (rotation du stock, etc.) et leur évolution dans le temps.
• Identifier les éventuelles anomalies ou dysfonctionnements dans la chaîne logistique et leurs causes.
• Optimiser l’organisation logistique : identifier les besoins en équipements et matériels (charriots élévateurs, appareils de manutention, etc.), et programmer les investissements nécessaires en accord avec la hiérarchie.
• Veiller au bon fonctionnement des installations et équipements ; organiser l’entretien, la remise en état et les réparations courantes.

Management des équipes logistiques

• Recruter les équipes logistiques, et favoriser leur intégration dans l’entreprise.
• Superviser les chefs d’équipes logistiques (réception, zone de retrait marchandises) et/ou les équipiers logistiques : déterminer les objectifs, organiser le débriefing avec les équipes, veiller à l’information, à la formation à leur poste de travail et à l’intégration des nouveaux recrutés ou des intérimaires, etc.
• Evaluer et former les équipes logistiques sous sa responsabilité directe. Veiller au développement de leurs compétences et à leur professionnalisation, évaluer leur potentiel d’évolution.
• Veiller au respect et à l’application des procédures en matière d’hygiène et de sécurité.

Activités éventuelles

Les responsables logistiques magasin peuvent aussi exercer des missions d’expertise au sein de leur groupe, pour optimiser l’organisation logistique dans d’autres magasins, au niveau régional.

Variabilité des activités

Le poste peut selon les cas être un poste de cadre ou d’agent de maîtrise selon la taille du magasin.
L’étendue des responsabilités et le nombre de salariés sous sa responsabilité peuvent également varier, en fonction de la complexité de l’activité, de la taille des zones de stockage et des équipements requis, de l’importance et de la fréquence des flux entrants ou sortants de marchandises et
produits.
Les organisations logistiques sont très variables selon les entreprises, et rendent plus ou moins complexes le pilotage des flux et l’organisation de l’activité : dans la grande distribution alimentaire, certains groupes travaillent avec leurs propres services d’approvisionnement, leurs propres transporteurs et font l’entreposage. Dans les magasins spécialisés, il y a différentes configurations possibles, l’organisation peut mixer des entrepôts internes, des plateformes logistiques avec des prestataires externes, des réseaux de fournisseurs et des transporteurs externes. Le nombre de références fournisseurs et produits est donc très hétérogène.

Facteurs d’évolution du métier

Les enjeux liés au respect de l’environnement et au développement durable s’imposent aux responsables logistiques magasin et nécessitent une adaptation des organisations, des procédures d’utilisation des matériels, de stockage et d’entreposage, de tri et de recyclage éventuel des déchets.

Les organisations elles-mêmes peuvent évoluer, pour optimiser l’organisation logistique (opération de groupement des livraisons sur des plateformes logistique pour réduire le trafic (transporteurs routiers), regrouper les commandes à destination des magasins du groupe, limiter les ruptures de charges).

L’informatisation de la gestion des flux et des stocks est mise en place depuis longtemps dans la plupart des magasins, mais reste inégale.

Le niveau d’automatisation est extrêmement variable selon l’organisation du magasin. Il est plus important lorsque la majorité des activités sont intégrées et que les responsables logistiques pilotent en direct les flux et les stocks. Par ailleurs, lorsqu’ils travaillent avec de nombreux fournisseurs externes et gèrent un très grand nombre de références distinctes, l’automatisation est relativement difficile.

La mise en œuvre de nouvelles technologies de traçage et de réapprovisionnement automatisés (faisant appel par exemple à la RFID) est encore rare mais pourrait se développer dans des magasins disposant d’un entrepôt important.

Pour les responsables logistiques magasin qui peuvent être amenés à travailler en direct avec une plateforme logistique (interne au groupe ou via un prestataire), cela peut nécessiter des outils de pilotage des flux et des systèmes d’information spécifiques.

Lorsque l’enseigne développe le e-commerce, le responsable logistique peut se voir confier une partie de l’organisation des flux logistiques afférents (en lien avec le responsable e-commerce) notamment pour organiser les livraisons de commandes à distance des clients depuis leur domicile. Mais un service spécifique dédié peut aussi être mis en place selon l’organisation de l’enseigne pour prendre en charge l’organisation logistique. Il en est de même par rapport à de nouveaux concepts (type drive) développés par certaines enseignes.

 

Diplômes requis

C’est un métier auquel on accède encore largement sans niveau de formation spécifique exigé. De nombreux responsables logistiques magasin sont d’anciens équipiers ou chefs d’équipe logistique qui ont évolué en interne. Cependant, certaines formations sont assez appréciées aujourd’hui.
• Bac pro logistique…
• DUT transport logistique ou gestion logistique et transport, BTS logistique
• Licences professionnelles logistique…

Durée d’expérience

L’accès direct à ce poste est très rare sans expérience, car il faut posséder certaines compétences : un bon relationnel (pour travailler avec les équipiers logistiques) et de fortes aptitudes à l’encadrement.

Une expérience de 3 à 5 ans comme chef d’équipe logistique dans la grande distribution ou dans une plateforme chez un logisticien ou un transporteur est nécessaire.

Compétences techniques

• Maîtrise des process logistiques (pilotage des flux, gestion des stocks) et des indicateurs de performance logistique.
• Maîtrise des procédures en matière d’hygiène et de sécurité et le cas échéant des normes qualité appliquées par l’entreprise.
• Connaissance de l’ensemble des acteurs de la chaîne logistique (fournisseurs, transporteurs, plateformes logistiques) et des relations contractuelles avec ces acteurs.
• Connaissance des applicatifs utilisés par l’enseigne (gestion commerciale, suivi des commandes, des approvisionnements et de la gestion des stocks).
• Connaissance de base en gestion pour l’élaboration et le suivi d’un budget.

Traits de personnalité

• Très bonne organisation et capacité à coordonner l’ensemble de la chaîne logistique, depuis la réception des marchandises jusqu’à la mise à disposition des équipes de ventes et des clients.
• Autorité et capacité d’encadrement des équipiers logistiques.
• Rigueur, capacité à respecter les délais requis pour la mise à disposition des produits.
• Sens des responsabilités, mesure des risques en matière de sécurité, respect de l’environnement.
• Capacité de prise de décision afin d’optimiser la performance logistique, d’assurer la continuité des approvisionnements et des livraisons dans le respect des règles de sécurité.

 

Postes précédents (P-1)

• Chef d’équipe logistique
• Responsable logistique (agent de maîtrise)

Evolutions professionnelles (P+1)

•Responsable logistique régional
•Responsable de plateforme ou d’entrepôt
•Responsable de département ou de secteur
•Responsable accueil/caisse
•Responsable sécurité

Exemple d’offre

Chef de secteur logistique H/F-Ile de France Départements : 93/94/77
35 à 50 K€/an

Notre entreprise est aujourd’hui en France l’enseigne de grande surface de bricolage leader sur le marché de l’amélioration de l’habitat et du cadre de vie. Avec 20 000 collaborateurs dans 111 magasins, nous réalisons aujourd’hui en France un chiffre d’affaires annuel de 4,6 milliards d’euros.
Membre du comité de direction du magasin, vous participez à la construction et à la mise en oeuvre des stratégies magasin.
Responsable de la conception, de l’organisation et de l’optimisation des flux, vous :
Gérez et améliorez le flux des marchandises du magasin (surface de vente et réserves) en matière de coût, rapidité, fiabilité et espace.
Conseillez et accompagnez les équipes commerce dans la gestion de leur flux de produits et participez au bon déroulement des opérations commerciales.
Managez votre équipe (50 personnes) en complète autonomie (recrutement, formation, évaluation, évolution…).
Développez et animez les activités de service dans un souci de rapidité et fiabilité (commande clients, service après-vente, livraisons, locations de matériel/véhicule, retrait marchandises…).
Gérez et optimisez votre compte d’exploitation.
Participez à des projets logistiques régionaux ou nationaux.
De formation supérieure en logistique (école d’ingénieur ou école de commerce avec spécialisation logistique), vous avez 4 ans d’expérience minimum dans l’univers de la distribution et de la gestion des flux.
Vous êtes capable de nourrir et d’accompagner les grandes orientations stratégiques de l’enseigne, de concevoir et mettre en oeuvre des projets logistiques de taille.
Doté d’un excellent relationnel et d’un esprit d’analyse, vous savez conseiller et convaincre vos interlocuteurs.
La notion de client (interne et externe) est au coeur de vos réflexions.
Votre ouverture et votre relationnel seront les clés de votre réussite sur ce poste.
Source : Apec

Exemple d’offre

Responsable d’équipe logistique H/F-Nord (59)
25 à 30 K€/an

Avec plus de 900 magasins et 5 700 collaborateurs dans le monde, nous sommes le premier réseau français de prêt à porter féminin.
Nous nous développons en France et à l’international et ambitionnons de devenir le leader européen du prêt-à- porter féminin.
Rattaché au responsable d’exploitation, véritable manager de terrain, vous animez, motivez et faîtes grandir votre équipe (10 à 20 pers.) afin de garantir la disponibilité des articles en magasins. Vous êtes responsable dans votre secteur du cycle de traitement des articles pour optimiser
la rentabilité de votre compte d’exploitation tout en garantissant une qualité irréprochable à nos magasins.
Vous êtes force de propositions dans la mise en place et l’animation de projets transversaux dans le cadre de notre démarche d’amélioration continue.
De formation supérieure Bac +3 à Bac +4 (souhaitée) et fort d’une expérience acquise dans le secteur de la distribution, de la restauration rapide ou de la distribution express, vous justifiez de 3 ans minimum d’expérience dans l’encadrement d’équipe.
Véritable manager, vous faites preuve de réactivité et d’un bon relationnel. Vous êtes garant du respect de notre politique et faites vivre au quotidien nos valeurs.
Source : Apec

 

Sylvain Coatanea, Responsable logistique magasin, Leroy Merlin, Betton (Ille-et-Vilaine)

« J’organise les flux des marchandises entre le fournisseur, le commerçant et le client, de la réception des produits jusqu’à la livraison. »

Sylvain Coatanea a suivi un cursus de formation en logistique : DUT de gestion logistique et transport obtenu en 2004, en alternance à l’Institut Européen de Logistique (groupe Promotrans) à Bruz.

Sa première expérience professionnelle significative démarre en 2008, lorsqu’il est recruté sur la principale plateforme logistique du groupe Système U à Carquefou (près de Nantes), qui emploie alors environ 2 300 personnes. Il occupe les fonctions de responsable d’équipe logis-
tique, puis de responsable préparation de commandes dans l’entrepôt surgelés.

Sylvain Coatanea accède ensuite au poste de responsable logistique chez Leroy Merlin (à Betton, près de Rennes), son poste actuel.

Aujourd’hui, son métier couvre d’une part la partie réception (six agents) qui organise la logistique amont, permettant la mise à disposition des produits en magasin, et d’autre part la supervision des équipes intervenant sur la zone de retrait marchandises du magasin (sept agents), afin de mettre à disposition les produits commandés par les clients.

Sylvain Coatanea encadre aussi un technicien SAV, qui est chargé de l’entretien des équipements, matériels et outillages.

« Mon activité est diversifiée. En réception, je gère le flux entrant de marchandises, depuis l’accueil des chauffeurs, en passant par le suivi des opérations de déchargement, le contrôle des produits, puis la mise à disposition des marchandises dans l’espace commercial. Il s’agit d’organiser l’acheminement en s’assurant de la qualité et de la fiabilité des marchandises livrées. Il m’arrive, occasionnellement, de prendre la place d’un cariste en cas d’absence, si cela est nécessaire. Je gère également les flux sortants, à destination des clients, en m’assurant que les marchandises commandées sont bien livrées en temps et en heure, et bien adressées, en zone réception. »

Le management d’équipe est l’une des activités essentielles de ce métier, avec l’encadrement des équipiers logistiques (caristes, préparateurs de commandes), ainsi que des personnels administratifs et des intérimaires. Mais il y a aussi de la gestion des stocks, des inventaires à réaliser, du travail administratif, de la gestion de plannings, et la relation client pour la partie SAV. « C’est un travail qui demande de l’organisation, de bien
planifier les activités. Je suis souvent sur le terrain, en contact avec les agents sous ma responsabilité. Mais aussi parfois face aux clients. Il y a souvent des imprévus, on peut être amené à gérer certains litiges avec la clientèle. »

Le responsable logistique contribue pleinement à permettre l’exploitation commerciale du magasin : « Sans logistique performante, l’activité commerciale en pâtit. Nous sommes toujours en relation avec les chefs de secteur commerce, car c’est nous qui organisons leur réserve en back-office, qui nous assurons de la fiabilité des commandes, de la qualité des approvisionnements et du respect des délais ».

« Ce poste nécessite des qualités humaines, pour être un bon manager, former ses collaborateurs et les impliquer et il faut aussi un certain savoir-faire pour gérer les relations avec les chauffeurs chargés des livraisons en magasin, car il faut être capable de s’affirmer. Il est nécessaire d’être réactif, pour pouvoir parer aux aléas : l’absence imprévue d’un collaborateur, un retard dans une livraison, un problème de SAV… »

Les exigences de résultat sont permanentes : « la performance logistique se mesure à la rapidité de mise à disposition des marchandises et au respect des promesses de délais, au taux de satisfaction client, à la qualité, à la fiabilité de nos inventaires… ».

Cette fonction évolue, en lien avec la modification des comportements d’achat : « le développement du e-commerce fait que de plus en plus de commandes s‘effectueront depuis le domicile. Cela va certainement se développer, et à terme l’activité de “retrait marchandises” sera de plus en plus directement déclenchée quasiment par le client, de son domicile ».

Il y a aussi des exigences croissantes en matière de respect de l’environnement et de développement durable : tri de déchets, recyclage de certains produits (cartons, plastiques, néons, peintures).

En fin de compte, c’est un métier de back-office qui contribue pleinement à l’exploitation de l’activité commerciale, et permet de faire la jonction entre les fournisseurs, la distribution et le client.

En partenariat avec

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter