Secteur Sécurité : Responsable sécurité magasin

Dossier Le responsable de sécurité organise, met en place et supervise la sécurité des installations et des personnes en magasin, en veillant à l’application des réglementations en vigueur. Il peut dans certains cas assurer également le suivi de la maintenance.

 

Tableau récapitulatif de la profession

 

Salaire
Jeune cadre : entre 25 et 30 K€
Cadre confirmé : entre 30 et 40 K€
Les fourchettes de rémunération sont données à titre indicatif.
Les rémunérations peuvent varier en fonction de l’enseigne, de la taille du magasin, des effectifs encadrés, du niveau d’expérience…
Qui recrute ?

 

- Les grandes surfaces alimentaires
- Les grandes surfaces spécialisées classées comme « ERP » (établissements recevant du public).

 

- Dans les magasins pouvant accueillir plus de 6 000 personnes (réglementation du 25 juin 1980), il y a l’obligation de disposer d’un manager de sécurité et d’équipes sécurité ; c’est le cas dans les grands hypermarchés.

 

Rattachement hiérarchique - Directeur de magasin  
Relations fonctionnelles

En interne :

- Responsables de département
- Managers de rayon
- Responsable de secteur caisse
- Responsable logistique

- Contrôleur de gestion

En externe :
- Services municipaux
- Sapeurs-pompiers

 

 

Activités principales

Organisation de la sûreté et de la sécurité

• Participer à la définition de la politique du magasin en  matière de sécurité, en lien avec la direction du magasin.
• Veiller au respect des consignes de sécurité par les sala riés du magasin.
• Organiser des opérations de contrôle auprès de la clientèle ou des salariés, afin de lutter contre la démarque et le vol.
• Mobiliser les équipements adéquats pour surveiller les lieux et les comportements à risque et réprimander les actes de délinquance (vidéo…).
• Elaborer un cahier des charges et participer à la sélection des prestataires de sécurité.
• Manager, superviser et animer les équipes de sécurité internes et/ou externes : information et formation à la réglementation interne du magasin, consignes en cas d’évacuation d’urgence du magasin ; organisation des débriefings ; signalement des évènements sécurité sur une main courante ; reporting des incidents à la direction magasin, etc.

Information et prévention des risques

• Informer et sensibiliser les salariés du magasin sur les consignes de sécurité et la réglementation.
• Former les collaborateurs aux gestes de premiers secours.
• Organiser la prévention des risques en effectuant des exercices de simulation.
• Elaborer le document unique (DU), en lien avec le CHSCT, définissant poste par poste le niveau de risque et les préconisations correspondantes (repos compensateur, EPI1 obligatoires, etc.).
• Mettre les EPI à disposition des salariés.
• Observer les comportements à risque (transport et stockage de produits dangereux, utilisation de certains équipements de manutention, etc.) et identifier les solutions à mettre en place, en alertant la direction du magasin.

Veille réglementaire

• Suivre l’ensemble des évolutions réglementaires relatives à la sécurité et à la sûreté des établissements recevant du public (ERP).
• Effectuer les recherches documentaires nécessaires et mobiliser les expertises requises pour adapter les bâtiments et installations existants aux normes en vigueur ou en vue de l’acquisition de nouveaux locaux ou équipements.
• Participer à des missions d’expertise, à la demande de la direction ou sur sollicitation du CHSCT.

Activités éventuelles

Les responsables de sécurité magasin peuvent avoir ponctuellement des missions d’audit de sécurité dans d’autres magasins du groupe, au niveau régional.
Certains responsables de sécurité sont également en charge de la partie maintenance.

Variabilité des activités

L’activité varie selon la taille du magasin et le secteur d’activité : la fonction comporte ou non la maintenance des bâtiments et des installations. Dans certaines grandes surfaces spécialisées, cette activité est prise en charge par les responsables sécurité, mais dans la plupart des grandes surfaces à prédominance alimentaire, cela relève du responsable maintenance. Lorsque le responsable sécurité a cette responsabilité, il gère les opérations de vérification courante et d’entretien des bâtiments, installations et matériels ; le suivi et le contrôle des interventions de mainte-
nance de prestataires externes ; le suivi budgétaire des opérations de maintenance ; l’encadrement le cas échéance des équipes de maintenance.
La fonction et le niveau de responsabilité du responsable de sécurité peuvent varier en fonction de la localisation du magasin ; notamment dans les zones où les risques de dégradations, actes de malveillance sont plus grands, en particulier dans certaines grandes agglomérations.

Facteurs d’évolution du métier

La vidéo surveillance continue à se développer et facilite le travail de surveillance pour les responsables de sécurité.

Certains dispositifs (antivols magnétiques ou par radio-fréquence) sont utilisés, et les responsables de sécurité peuvent être appelés à les installer.

L’activité de sécurité en tant que telle est de plus en plus externalisée, notamment pour des raisons budgétaires.

Enfin des logiciels permettent d’automatiser les process d’ouverture et de fermeture de certains accès magasins, sur telle ou telle plage horaire par exemple. Dans certaines enseignes, des outils informatiques permettent de consigner les relevés d’incidents, alors que cela reste encore
manuel (main courante) dans d’autres

 

Diplômes requis

Il existe quelques formations spécifiques :
• Bac pro sécurité-prévention ou SIAPP 21.
• DUT hygiène et prévention ou SIAPP 3.

Durée d’expérience

Théoriquement accessible à un jeune diplômé, le métier s’exerce le plus souvent après trois à cinq ans d’expérience comme chef d’équipe de sécurité.
Il est fréquent que soient recrutés à ce poste d’anciens chefs d’équipes de protection ou de sécurité, gendarmes ou militaires ou sapeurs pompiers.

Compétences techniques

• Maîtrise des techniques de sûreté, de protection et de sécurité des biens et des personnes.
• Très bonne connaissance de la réglementation en vigueur en matière de sécurité (loi du 25 juin 1980).
• Connaissances des règles et opérations de sécurité incendie.
• Bonne connaissance en maintenance et entretien de bâtiments et espaces commerciaux.
• Connaissance des méthodes d’intervention dans les situations conflictuelles, à risque ou de dangerosité.

Traits de personnalité

• Capacité d’initiative et de décision dans des situations dangereuses ou à risque.
• Curiosité et capacité à mener certaines investigations, goût de la surveillance.
• Goût pour l’ordre et le respect de procédures.
• Maîtrise de soi, capacité de discernement et méthode.
• Aptitude à accepter certaines astreintes (horaires de nuit, WE, etc.).

 

Postes précédents (P-1)

•Agent de protection
•Chauffeur
•Chef d’équipe de veilleurs de nuit
•Chef d’équipe ou responsable maintenance ou logistique Ou : ancien militaire, gendarme, sapeur pompier en reconversion.

Evolutions professionnelles (P+1)

•Responsable logistique
•Responsable maintenance
•Responsable de secteur caisse
•Directeur de la sécurité (au niveau siège, dans certains groupes)

Exemple d’offre

Responsable sécurité H/F-Brest (29)
28 K€/an

Notre entreprise de distribution, multi sites recrute.
Rattaché hiérarchiquement au DRH, votre mission principale est la mise en oeuvre opérationnelle de la politique de sécurité :
– audit des risques entreprise et établissements,
– analyse des postes de travail,
– propositions, mise en oeuvre et suivi des actions correctives et préventives,
– élaboration et mise à jour des documents uniques (par site),
– réalisation et suivi des plans de prévention,
– gestion de l’accidentologie (fréquence et gravité),
– mise en place et animation des formations à la sécurité,
– suivi des divers autorisations et permis (CACES, SST…),
– veille réglementaire.
Parallèlement, vous êtes en charge des services généraux du site principal (installations, équipements, interventions…).
Vous aurez également à mettre à jour notre base documentaire société (Qualité).
Vous êtes pragmatique, avez le sens aigu des priorités et le souci constant du respect des délais, conjuguant un relationnel aisé avec une capacité décisionnelle démontrée.
Vous maîtrisez la suite Office. Des déplacements sont bien sûr à prévoir dans notre environnement multi sites.
Source : Apec

Exemple d’offre

Chef de secteur sécurité H/F-Quimper (29)
Salaire à négocier

Enseigne d’un groupe britannique, nous faisons progresser chaque jour le marché de la maison et développons un chiffre d’affaires de 3 milliards d’euros TTC à travers 101 magasins en France.
Membre du comité de direction du magasin et rattaché au directeur, vous assurez les missions suivantes :
– Garantir la sécurité des personnes et des biens conformément à la réglementation en vigueur,
– Mettre en oeuvre la démarche sécurité définie par l’entreprise et le Directeur de magasin,
– Etre le relais auprès de tous les collaborateurs,
– Assurer le suivi de la maintenance des bâtiments et installations de sécurité,
– Etablir et suivre les programmes de prévention et de formation afin de réduire le nombre d’incidents et leur coût,
– Assurer le suivi des documents administratifs et reporting inhérents à la sécurité,
– Proposer le budget sécurité au directeur de magasin lors de la préparation des prévisions et investissements,
– Suivre les prestations des sociétés extérieures.
Diplômé d’un Bac +2 et + et/ou justifiant d’une expérience de 2 ans minimum en tant que Responsable sécurité, vous êtes titulaire d’une qualification en hygiène/ sécurité et/ou incendie.
Vos atouts sont les suivants : fédérateur, vigilant, rigoureux et réactif au quotidien.
Source : Apec

 

Yannick Nalbo, Chef de secteur sécurité magasin, Castorama Rennes Cap Malo et Saint-Jacques-de-la-Lande (Ille-et-Vilaine)

« J’assure la sécurité du magasin, des personnes comme des installations, et je veille au respect des règles par les clients et les employés. »

Yannick Nalbo a commencé sa carrière comme militaire, à 18 ans, en 1980. Il s’engage dans les commandos (Force d’Action Rapide-FAR) en Allemagne.

En 1985, il songe à une autre orientation : la protection civile. Il décide à ce moment de faire une formation à la sécurité, et obtient son SSIAP 1 et 2 (Services de Sécurité Incendie et d’Assistance à Personnes).

Pendant près de 10 ans (1985-1994), il occupe différents postes dans le domaine de la sécurité et de la protection rapprochée pour la chaîne de magasins AS-ECO, puis pour une société privée de sécurité.

Yannick Nalbo réintègre la grande distribution en 1994, dans un magasin indépendant affilié à Continent (avant de devenir une enseigne de Carrefour) comme chauffeur et garde particulier assermenté pour le P.D.G, ainsi que le Directeur du magasin. Il accède ensuite au poste de responsable sécurité incendie et sûreté.

En 2002, il postule chez Castorama, qui le recrute comme responsable de sécurité (agent de maîtrise), successivement dans plusieurs magasins en Bretagne. En 2008, il est promu cadre sur un poste de chef de secteur sécurité maintenance formation poste qu’il exerce aujourd’hui dans deux magasins Castorama : Rennes Cap Malo et Rennes Saint-Jacques.

Yannick Nalbo apprécie que son métier se soit diversifié vers d’autres domaines que la sécurité pure, notamment la maintenance : « Ce qui m’a intéressé c’est d’avoir d’autres responsabilités que celles que j’avais en grande surface dans l’alimentaire : je suis non seulement responsable de la sécurité mais j’ai aussi découvert une autre activité : la maintenance des matériels et des locaux, dont je n’avais pas la charge, car il y avait un poste de responsable de secteur maintenance. Aujourd’hui, je dirais que mon métier c’est à 70% la sûreté et la sécurité incendie, et à 30 % la maintenance ».

Le métier de Yannick Nalbo consiste à garantir l’application des règles d’hygiène et de sécurité, à suivre et à appliquer la règlementation dans ce domaine, à garantir la sûreté du magasin (en veillant à ce qu’il n’y ait pas d’actes de délinquance, de vols de la part de la clientèle mais aussi des employés), et aussi à assurer le bon fonctionnement et le premier niveau de maintenance des bâtiments et des installations, pour que l’activité commerciale puisse bien se dérouler au quotidien.

« Pour moi, une journée type, c’est 8 h à 12 h par jour, dont 3 à 4 heures dans un bureau et beaucoup de temps sur le terrain. Je veille au respect des règles de sécurité, j’inspecte les installations et les équipements, j’accompagne les équipes chargées de la vérification des matériels, qui peuvent être des fournisseurs externes. »

« J’encadre aussi des agents de sécurité qui ne sont pas salariés du magasin mais d’une société spécialisée. Tous les matins, on débriefe sur le déroulement de la journée ou de la nuit précédente, on fait le point des incidents signalés éventuellement, et de la façon de les traiter. »

C’est un métier qui ne requière pas un profil type, mais qui constitue souvent une alternative ou une reconversion possible pour d’autres profils. « Ce sont souvent d’anciens militaires, gendarmes ou policiers, ou sapeurs-pompiers qui accèdent à cette fonction. Cela nécessite de faire des formations complémentaires, car ils ne connaissent souvent qu’une facette du métier. Mais on peut aussi y accéder à l’issue de la formation scolaire, par exemple avec un DUT hygiène et sécurité, ou avec des formations techniques spécifiques. »

« Pour réussir dans ce type de poste, il faut être exigeant, à l’écoute, réactif et garder une bonne maîtrise de soi car il peut y avoir des situations relativement dangereuses à gérer (par exemple l’évacuation d’un magasin) et parfois des situations conflictuelles avec certains clients des magasins. En même temps, il faut être à l’écoute des salariés du magasin, tout en restant rigoureux et en veillant au respect des consignes de
sécurité. »

En partenariat avec

Tous les fournisseurs de sécurité des locaux sont sur Magasin LSA

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter