Ségolène Royal et Lorenzo Mattotti, les nouvelles armes de comm’ de E.Leclerc

|

A deux jours de l’entrée en vigueur de la suppression des sacs plastiques à usage unique en caisse, l’enseigne E.Leclerc communique sur son engagement, pris pour sa part vingt ans plus tôt. Pour cela, le groupement s’offre une campagne de presse avec Ségolène Royal comme effigie. En magasins, cela se traduit par une nouvelle génération de sacs en tissus ornés des oeuvres de l'illustrateur Lorenzo Mattotti. 

E.Lelcerc propose depuis ce mercredi 29 juin 2016 des sacs réutilisables illustrés par l'artiste italien Lorenzo Mattotti.
E.Lelcerc propose depuis ce mercredi 29 juin 2016 des sacs réutilisables illustrés par l'artiste italien Lorenzo Mattotti.

S’emparer de l’actualité pour faire un coup de comm’. Cette fois-ci, c’est E.Leclerc qui s’essaie à l’exercice. L’enseigne de grande distribution s’appuie sur la loi interdisant les sacs plastiques à usage unique en caisse, qui entrera en vigueur ce vendredi 1er juillet 2016, pour communiquer. Les magasins E.Leclerc ne proposent plus, depuis 1996, ce type de sacs.

Un tacle adressé à Ségolène Royal

Pour vanter sa position de pionnier, E.Leclerc a imaginé un dispositif de communication complet. Dans une campagne de communication relayée dans plusieurs titres de presse, elle met en avant une photo de la ministre de l'Environnement, rajeunie de vingt ans. 1996 marque en effet l’année où E.Leclerc a pris l’engagement d’interdire dans ses magasins les sacs plastiques à usage unique à la sortie des caisses.

L’enseigne en profite pour lancer un petit tacle à la ministre "Une loi, 20 ans après? Pourquoi pas, il n'est jamais trop tard pour bien faire!"

Deuxième volet de son coup de comm, l’enseigne revient sur son engagement à travers un long dossier de presse. En 1996, le groupement avait alors sorti une campagne publicitaire au ton –déjà- décalé :

En magasin, le distributeur lance ce mercredi 29 juin 2016 un nouveau design pour ses sacs réutilisables, décorés avec des œuvres de l’artiste italien Lorenzo Mattotti. A la rentrée 2016, en plus de ces poches en polyéthylène vendues à 15 centimes d’euros l'unité, des sacs isothermes et tissés seront à la vente. (photo ci-dessus)

Infographie sur la suppression progressive des sacs plastiques à usage unique dans les grandes surfaces (Source : E.Leclerc) 

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres

X

Recevez chaque semaine les actualités du marketing et de la communication online et offline des marques et des distributeurs.

Ne plus voir ce message