Ségolène Royal va interdire les sacs de caisse en plastique à partir de 2016

|

LÉGISLATION - LOIS La fin des sacs de caisses en plastique à usage unique est programmée. Ségolène Royal, ministre de l'Ecologie et de l'Energie, a fait adopter un article de loi les interdisant à partir du 1er janvier 2016. Les magasins vont probablement passer au sac en papier pour les petis achats, ou vendre des sacs réutilisables.

Ségolène Royal a programmé la fin du sac de caisse à usage unique
Ségolène Royal a programmé la fin du sac de caisse à usage unique© DR

Ségolène Royal a fait adopter en Commission du développement durable de l'Assemblée nationale un amendement qui va interdire les sacs en plastique à usage unique dès 2016.

Les sacs en plastique sont dans le collimateur des écologistes depuis des années, et responsable d'une dégradation réelle dans l'environnement, et notamment dans les océans. La plupart des enseignes ont déjà supprimé la mise à disposition de sacs de caisse gratuits, mais de nombreux petits magasins de proximité en proposent encore. L'interdiction, qui va figurer dans la loi sur la biodiversité que va défendre la ministre, reste soumise à l'approbation du Parlement, mais nul doute qu'elle sera adoptée.

 

Pour la FCD (Fédération du commerce et de la distribution) et l'UNFD (l’Union nationale des syndicats de détaillants en fruits, légumes et primeurs), cette Interdiction des sacs plastiques représente "un surcoût de 300 millions d’euros pour les commerçants soit une hausse inévitable des prix. Le pouvoir d’achat des Français encore amputé par le Gouvernement
 
Les deux Fédérations écrivent également dans un communiqué commun: "Au plan environnemental, l’effet positif de cette mesure, visant à assurer le développement des sacs biodégradables, n’est pas démontré et a également pour conséquence de diminuer les surfaces agricoles dédiées à l’alimentation. Les détaillants de fruits et légumes et les enseignes de la distribution appellent le Parlement à supprimer cette mesure, décidée par le Gouvernement, lors du prochain vote en séance publique. Entamer encore le pouvoir d’achat des Français, dans le contexte économique actuel, est irresponsable."
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter