Sengtai veut percer dans le meuble sur internet

|

Spécialisée dans le mobilier en bambou massif, la jeune start-up française Sengtai propose des produits de qualité à prix accessibles, de la personnalisation et du sur-mesure.

Le meuble Wasabi est la pièce emblématique des collesctions Sengtai
Le meuble Wasabi est la pièce emblématique des collesctions Sengtai

Lancé en février 2011, Sengtai propose une gamme de meubles (chaises, tables, étagères, commodes, consoles…) et accessoires design en bambou massif,  dessinés en interne et fabriqués dans son propre atelier à l’Est de la Chine dans la province de Zhejiang, à proximité des bambouseraies.

«Aujourd’hui le marché du meuble représente 8 milliards d’euros avec une part des ventes sur internet de 4 à 5% seulement, indique Louis-Florent Beng, l’un des trois co-fondateurs de la jeune start-up française. Il y a donc de la place pour un acteur comme nous qui nous positionnons sur une offre accessible en prix, et un design épuré et créatif».

Les prix démarrent à 30€ pour des accessoires, 199€ pour des chaises et tabourets et jusqu’à 900€ pour une table en bambou massif en 2,20m. Aujourd’hui une quarantaine de références sont disponibles sur le site, et une centaine seront proposées d’ici l’été. Avec une offre qui sera élargie progressivement vers le mobilier enfant et les accessoires. Et des nouvelles essences comme le chêne ou le pin à l'étude.

Pour se distinguer par rapport à la concurrence, le site propose également du  sur-mesure et de la personnalisation grâce à des portes en laque disponibles dans une large gamme de couleurs.

Les références en stocks sont livrées dans toute l’Europe sous 8/10 jours en standard, les coûts de livraison étant inclus dans le prix. Pour le sur- mesure, il faut compter un surcout fixe du produit de 20% par rapport au prix standard affiché et 8 à 10 semaines de livraison.

Basé à Quimper, Sengtai possède également  une boutique showroom à Paris de 75m2 dans le 3ème arrondissement, rue du Pont aux Choux. «Cette présence physique rassure les clients qui peuvent venir voir les produits et s’assurer de leur qualité», indique Louis-Florent Beng. Le site qui à l’année 1 million d’euros de chiffre d’affaires pour dix-sept salariés dont 7 en France, cherche aujourd’hui à accroitre sa notoriété afin de monter en puissance.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message