Marchés

Senoble n’est pas en difficulté et est bien orienté à l’export

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Après la demande de hausse de tarifs dès janvier souhaitée par la FNPL, des sociétés avaient été citées par les dirigeants syndicaux comme traversant des difficultés en raison de leur trop forte présence sur le marché hexagonal, où les «négociations avec les grandes surfaces sont plus difficiles». Parmi celles-ci, Senoble, qui ne s’estime pas concernée.

Logo de Senoble

« Le groupe Senoble ne traverse pas de difficultés, aucun élément ne permet en effet de l’affirmer (aucune fermeture de site et au contraire une acquisition dans les desserts avec La Charlotte) et Senoble ne peut pas non plus être assimilée à une société trop tournée vers le marché intérieur puisqu’elle réalise 63% de ses ventes à l’international »,  fait savoir un dirigeant de la société. 

Collecte en baisse

Thierry Roquefeuille, président de la FNPL,  avait réclamé 10 % de hausse du prix du lait en janvier, considérant que  "l’élevage est en danger. Avec le revenu actuel, les producteurs vont se tourner vers les filières végétales, et la production a déjà baissé de 8% l’an dernier. Ce n’est l’intérêt ni des industriels ni des distributeurs".

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA