Sephora allège en beauté son empreinte carbone

|

Le magasin Sephora de La Canopée des Halles, à Paris, a décroché la certification Breeam Excellent. Il servira de pilote au groupe pour identifier les leviers pertinents en termes de gestion d’énergie et de développement durable.

sephora

Dès son installation sous La Canopée des Halles, à Paris, Sephora a décidé d’innover, notamment en termes de développement durable. La direction a même placé la barre haut, explique Gérald Townsend, le directeur environnement : « Nous avons travaillé avec un assistant de maîtrise d’ouvrage spécialisé afin de savoir comment atteindre le niveau le plus élevé dans la certification Breeam, sans nous fixer de limites. » Cette certification environnementale anglo-saxonne permet d’évaluer les performances des bâtiments liées à leur design, leur construction et leur usage. Sephora s’est appuyé sur un bureau d’études pour mener à bien son projet, qui aura mis un an à voir le jour entre la conception et l’ouverture de la boutique. Et, in fine, Sephora se targue d’avoir ouvert le premier magasin d’enseigne en France à obtenir la certification Breeam, mention « Excellent », soit le quatrième niveau sur cinq.

Pilotage intelligent de l’énergie

Cela lui a permis de réduire de près de 20% ses consommations d’énergie, grâce à de multiples technologies pilotées depuis un ordinateur central. Ainsi, l’éclairage est 100% led et, plus innovant, une sonde CO2 a été installée afin d’obtenir une régulation optimale du chauffage et de la climatisation. « Cette nouvelle technologie permet de gérer le débit d’air neuf, chaud ou froid, en fonction du nombre de personnes en magasin, précise le directeur environnement. L’idée consiste à ne pas utiliser d’énergie fossile pour chauffer ou rafraîchir. L’air chaud provient, par exemple, de la conduite d’eau chaude de Paris. Et, à terme, on pourrait même imaginer faire de l’effacement. » Cette méthode, non effective en France, consiste à ne plus solliciter le réseau central pendant les pics de consommation. Par ailleurs, Sephora a également opté pour une énergie verte. Autrement dit, le kilowatt qui vient alimenter le magasin a été produit via une énergie verte, le fournisseur assurant une garantie d’origine. « Toutes ces technologies demandent un surinvestissement, qui bénéficie à notre empreinte carbone, commente Gérald Townsend. Et cette intelligence artificielle, au-delà du pilotage de la gestion de l’énergie, nous permet de générer des gains sur la maintenance. En quelques mois, les premiers retours du terrain sont très bons. Ce magasin doit être le laboratoire du groupe en matière de développement durable pour, dans un an, diffuser les bonnes pratiques au sein du groupe. »

Mobilier écoconçu

Par exemple, Sephora utilise en France, depuis 2010, des camions électriques pour le dernier kilomètre, générant un gain annuel de quelque 170 000 tonnes de CO2. Cette pratique s’étend : la Chine, avec les villes de Pékin et Shanghai, a adopté, en 2016, une livraison verte, tout comme Rome, Milan et Turin. En Italie, 50% des magasins sont désormais couverts. Sephora a aussi repensé son mobilier pour réduire son empreinte carbone. Le cahier des charges du meuble make-up a ainsi été retravaillé par les équipes de merchandising pour basculer en écoconception. Le résultat final se traduit par un allégement de la structure de 30%. « Un gain important, souligne Gérald Townsend. Cela représente une économie de 230 tonnes de CO2. Nous avons d’ailleurs reçu un prix pour ce meuble, fin 2015, lors de la COP21.»

« L’objectif du magasin de La Canopée est d’être notre laboratoire en matière de développement durable pour, dans un an, diffuser les bonnes pratiques au sein du groupe. »

Gérald Townsend, directeur environnement de Sephora

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2441

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Recevez chaque semaine l’actualité des secteurs Droguerie, Parfumerie et Hygiène.

Ne plus voir ce message