Sephora bientôt fixé sur le travail de nuit

|

C’est le 23 septembre que la Cour d’appel de Paris devrait rendre sa décision sur le travail de nuit dans le magasin Sephora situé sur les Champs-Elysées à Paris, qui ouvre jusqu’à minuit.

Une décision tellement attendue que la direction s’est de nouveau offert une pleine page entre le 14 et le 16 septembre dans trois quotidiens, le Parisien, le Journal du dimanche et le Figaro, pour montrer une pétition signée par une centaine de salariés qui déclarent vouloir continuer à travailler après 21 heures. Le magasin, l’un des plus importants du groupe, compte quelques 200 salariés au total. Une manière de relancer le débat, alors que l’intersyndicale parisienne, le Clic-P, ne relâche pas la pression sur le travail de nuit.

Procédures en cours

D'autres procédures sont en cours, notamment chez Uniqlo et Apple. Le Clic-P rappelle dans toutes ses procédures que le travail de nuit doit rester exceptionnel. Le code du Travail est d'ailleurs clair: "le travail de nuit prend en compte les impératifs de protection de la santé et de la sécurité des travailleurs et est justifié par la nécessité d'assurer la continuité de l'activité économique ou des services d'utilité sociale" (article L 213-1). Pour rappel, le travail est considéré comme nocturne entre 21 heures et 6 heures du matin. Sephora avait gagné en première instance devant le Tribunal de grande instance de Paris en décembre 2012, le juge considérant qu'il n'était pas compétent pour décider et renvoyant l'affaire devant la Cour d'appel.

En revanche, l'enseigne s'était vu interdire d'ouvrir le dimanche son magasin situé à Bercy Village à Paris.

La page de publicité montrant la signature de la centaine de salariés pour le travail après 21 heures:

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Nos formations

X

Recevez chaque semaine l’actualité des secteurs Droguerie, Parfumerie et Hygiène.

Ne plus voir ce message