Sephora soupçonnée de discrimination aux Etats-Unis

Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Sephora USA, la filiale américaine de la chaîne de cosmétiques, fait l’objet d’une plainte en nom collectif pour discrimination. Le motif ? La désactivation du compte de clientes soupçonnées de faire des achats massifs à des fins de revente.

Sephora USA serait accusé de racisme asiatique.
Sephora USA serait accusé de racisme asiatique.

Quatre clientes américaines de Sephora ont déposé mardi 18 novembre une plainte en nom collectif contre l’enseigne auprès d'un tribunal fédéral de Manhattan. D’après Reuters, la filiale de l'enseigne de cosmétique aux Etats-Unis serait accusée d’avoir désactivé les comptes en ligne de ces quatre consommatrices. Pourquoi ? Car elles effectueraient des achats à petit prix et en grandes quantités à des fins de revente. Un moyen pour Sephora de lutter contre le marché noir ? Peut-être, toujours est-il que l'enseigne se voit accusée de "racisme asiatique"...

Crash ou discrimination ?

Toutes les quatre d’origine chinoise, Xiao Xiao, Tiantian Zou, Jiali Chen et Man Xu affirment avoir perdu la totalité de leurs points de fidélité acquis grâce à leurs achats estimés à plusieurs centaines de dollars.
Sephora se défend ! L’enseigne garantit que ces comptes ont été bloqués momentanément en raison d’un crash de son site suite à d'une opération promotionnelle le 6 novembre 2014. Et ce, dans plusieurs pays ! De son côté, LVMH s’est refusé à tout commentaire.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l’actualité des secteurs Droguerie, Parfumerie et Hygiène.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA