Sephora veut tripler sa marge opérationnelle

|

La filiale de LVM limite tout : boutiques, références et stocks pour atteindre son but

La filiale de LVMH traverse une crise. Sera-t-elle vendue ? Pas avant d être rentable aurait affirmé Bernard Arnault, pdg de LVMH. 

Et la course à la rentabilité est engagée. Ainsi si la filiale européenne de Sephora affiche une marge opérationnelle de 1 à 3%, proche de celle de la grande distribution, elle vise aujourd' hui 8 à 10% d' ici 2004. Et espère la multiplier par 2,5 l' an prochain. 

Pour réussir, les magasins non rentables seront fermés. En 2002 Cela devrait toucher 2 boutiques contre 24 l an passé. Mais parallèlement 23 nouveaux emplacements seront ouverts. Et ce essentiellement dans les six zones connaissant la plus forte croissance : la France, l Italie, L espagne et le Portugal, l europe de l Est la Grèce et le Royaume Uni. 

Plus question d attaquer les marchés japonais et allemand, dont les magasins ont fermé l an passé. Le nombre de boutique aux USA devrait rester figé à 70. 

Mais pour améliorer sa marge opérationnelle, Sephora ne se contente pas de faire le ménage dans ses boutiques. L enseigne réorganise sa logistique, supprime d ores et déjà 3000 références. Au maximum, le catalogue de produits proposé par Sephora devrait être limité à 10 000 références d ici 2002. L objectif étant de limiter le temps de rechargement des rayons par les vendeurs qui seront alors plus disponible pour leur activité commerciale. 

Enfin le dernier travail de l enseigne touche la réduction de 30% des jours de stocks pour la seule année 2002.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter