Serge Papin, PDG de Système U, juge le débat sur l’ouverture le dimanche "hallucinant"

|

Le patron du groupement de commerçants indépendants, Système U est revenu sur un certain nombre de questions d’actualités mardi 9 décembre lors d’interventions sur BFMTV et RMC : le travail le dimanche, la Tascom et le pacte de responsabilité. Critiquant le fait accompli mais aussi, comme Georges Plassat le PDG de carrefour la veille, les réactions et les positions de certains de ses concurrents...

Pour le patron de Système ouvrir les commerces le dimanche ne relancera pas l'économie
Pour le patron de Système ouvrir les commerces le dimanche ne relancera pas l'économie

Serge Papin, PDG de Système U est notamment revenu sur le travail le dimanche jugeant le débat actuel "hallucinant": "Ça devient une espèce d'alpha et d'oméga de la relance", "A titre personnel, je ne suis pas favorable à l'ouverture du dimanche après-midi. La grande distribution bénéficiant déjà d'une dérogation pour l'ouverture du dimanche matin, jusqu'à 13 heures. "Maintenant, qu'il y ait des endroits où il faille ouvrir le dimanche après-midi, on comprend dans les grandes gares, on comprend dans les aéroports, aussi peut-être les grands magasins".

 

Pas de relance de l’économie avec le dimanche

Toutefois pour Serge Papin, cela ne créera pas d'emplois: "Je ne crois pas du tout à une relance de l'économie par l'ouverture le dimanche après-midi. C'est un leurre". Une position très proche de celle exprimée par Georges Plassat, le PDG de Carrefour, la veille sur France Inter. Les deux patrons se rejoignent d’ailleurs aussi pour condamner la réaction d’un certain nombre d’enseignes, comme Leclerc, et de la FCD face à la hausse de 50% de la Tascom (taxe sur les surfaces commerciales des magasins de plus de 2500m²).

Le scepticisme de Serge Papin sur BFM TV sur l'ouverture des commerces le dimanche  :

 

 

Oui à la signature des accords du Pacte de responsabilité, non à la hausse surprise des taxes

"Je ne m'associe pas à une espèce de réaction de mauvaise humeur au nom d'une augmentation de taxe", a indiqué le PDG de Système U au micro de RMC, après l'annonce par la FCD de l'annulation de "toutes les négociations sociales en cours, notamment celles sur les contreparties du pacte de responsabilité". "Je suis favorable à la signature de ces accords", a même ajouté le dirigeant de Système U, tout en déplorant la majoration de la Tascom votée par l'Assemblée nationale, "qui va coûter 300 millions d'euros supplémentaires". Pour autant Serge Papin critique le principe de l’atténuation des effets du CICE (Crédit d'impôt compétitivité emploi) par les hausses de taxes annoncées pour la grande distribution, sans aucune concertation:

25 à 30 millions au titre du CICE

"On ne nous a pas laissé le temps. (...) Nous étions partis sur la possibilité d'investir par rapport à une fiscalité qui était celle de l'année dernière. Et tout à coup, en une nuit, on fait voter un changement de règles qui va coûter 300 millions supplémentaires. Est-ce que vous pensez que c'est une façon de pratiquer avec les chefs d'entreprises? Comment voulez-vous qu'il n'y ait pas un peu de colère?". Selon son PDG, Système U qui aurait dû toucher 25 à 30 M€ (110 millions pour Carrefour) par an en défiscalisation grâce au CICE joue son rôle social. "Chaque année, nous créons des emplois, cette année, environ 2.000 emplois. Le secteur de la grande distribution a plutôt détruit des emplois en 2013. Et justement, avec le pacte de compétitivité, on était en reprise d'emploi. Il y eu une création cette année de l'ordre de 10.000 emplois, donc on était en inversion de tendance. "

Les réactions de Serge Papin sur BFM TV sur le CICE et la Tascom :

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter