SFR devient Altice

|

Le groupe de média et de télécommunications de l’homme d’affaires Patrick Drahi a annoncé à New York le 23 mai 2017 sa mue en une nouvelle marque globale baptisée Altice. Seuls certaines chaines de médias et quelques opérateurs garderont leur nom propre. 

La nouvelle identité visuelle d'Altice est sensée représenter le chemin suivi par l'entreprise.
La nouvelle identité visuelle d'Altice est sensée représenter le chemin suivi par l'entreprise. © Altice

Patrick Drahi, l’homme d’affaires à la tête du groupe SFR a annoncé le 23 mai 2017, devant ses employés à New York, la mutation de son groupe. L’entreprise de télécommunications et de médias deviendra peu à peu Altice, nouvelle marque globale qui donnera son nom à l’ensemble des filiales du groupe d’ici la fin du deuxième trimestre 2018. Seules certaines marques de télécoms, comme Red en France, Moche, Uzo et Sapo au Portugal, et Next TV en Israël garderont leur nom. Du côté des médias, News 12 Networks, i24News, BFMTV, RMC, Libération, L’Express et Teads demeureront inchangés.

Cette nouvelle stratégie, détaillée dans le communiqué de SFR entend faire de la société holding un véritable groupe intégré à marque unique qui traduit les activités internationales d’Altice. "Notre ambition est d’améliorer la vie des gens, a affirmé Patrick Drahi aux salariés new-yorkais d’Altice. Notre nouvelle marque et notre nouvelle signature doivent servir cet objectif," a-t-il continué.

Une nouvelle signature de marque

La nouvelle identité d’Altice a été imaginée par l’agence de design Turner Duckworth et des équipes du groupe Publicis. Le nouveau logo sous la forme d’un a minuscule doit traduire le chemin "ouvert et libre de toute frontière et de toute entrave ; il évoque l’aspiration du groupe à innover et à réinventer l’avenir," poursuit le communiqué. La nouvelle signature devient "Together has no limits" ou ensemble repoussons les limites, en français.

Une économie d’échelle  

Cette nouvelle marque unique, comme la définit son PDG Michel Combes, devrait faire réaliser des économies en termes d’achats publicitaires et de création. Le groupe comptait presque une vingtaine d’agence pour sa communication. Il ne lui en faudra aujourd’hui plus que deux, l’une pour la gestion des campagnes publicitaires et l’autre pour la création. 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Nos formations

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message