Showroomprivé publie 655M€ de chiffre d'affaires 2017 mais 5M€ de pertes

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

RÉSULTAT Le site de ventes événementielles a enregistré un chiffre d'affaires en croissance de 21% en 2017, mais un Ebitda de 13,1 millions d'euros et une perte nette de 5,2 millions.

Thierry Petit et David Dayan, co-PDG de Showroomprivé.
Thierry Petit et David Dayan, co-PDG de Showroomprivé.© © PIERRE MAHIEU/ShowroomPrive

Showroomprivé a enregistré un chiffre d'affaires 2017 de 655 millions d'euros, en croissance de 21% par rapport à 2016 (et de 13% en croissance organique, hors acquisition de l'italien Soldi Privati). A l'international, le site de ventes événementielles croît de 55% (34% hors Saldi Privati). Sur l'année, le mobile a représenté 82% de son trafic (+5 points) et 62% de ses ventes (+ 7 points). Showroomprivé a expédié 15,7 millions de commandes l'an dernier auprès de 3,6 millions d'acheteurs, pour un panier moyen de 38,4 euros. "La croissance T4 de +10%, impactée par une dynamique commerciale moins importante que prévue sur certaines catégories de produits traditionnellement fortes en fin d’année, et des opérations promotionnelles massives de la part des distributeurs autour du Black Friday ayant eu pour effet de décaler la période des achats de Noël, a notamment pesé sur la croissance annuelle du groupe", ajoute l'e-commerçant dans un communiqué.

Une rentabilité en berne

Mais 2017 est surtout marqué par une baisse de la marge opérationnelle. L'Ebitda ressort en effet à 16,2 millions d'euros hors Soldi Privati (et 13,1 millions au niveau groupe). La marge d'Ebitda perd donc 2,8 points à 2,6%, " impactée par des coûts logistiques plus importants en lien avec les achats fermes réalisés, des investissements pour développer [les] équipes, et une moindre absorption [des] coûts fixes". Le résultat net, déjà dans le rouge en 2016, passe de -300.000 à -5,2 millions d'euros en un an.

Un plan "performance 2018-2020"

En commentaire de ces résultats, les co-PDG Thierry Petit et David Dayan déclarent : "Les développements stratégiques opérés en 2017 nous donnent l’assise nécessaire pour rester un leader de notre secteur. Nous avons cependant également connu des difficultés opérationnelles. Nous les avons identifiées ; notre priorité est désormais d’y remédier. Pour cela, nous allons lancer notre plan « Performance 2018-2020 » avec deux priorités : en 2018 ramener le groupe à son plein potentiel notamment en le centrant sur ses deux piliers fondamentaux que sont les marques et les membres et en 2020, profiter au maximum des nouvelles opportunités de croissance. Ce plan nous permettra de pérenniser une croissance saine et profitable. Nous restons pleinement confiants dans le potentiel de notre secteur et, au sein de celui-ci, de notre entreprise idéalement positionnée notamment grâce au partenariat stratégique avec Carrefour."

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA