Showroomprivé sanctionné en bourse après la publication de ses chiffres au T3 2017

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Le titre en bourse du spécialiste des ventes événementielles a perdu 30% hier, mercredi 25 octobre, après la publication de ses chiffres pour le troisième trimestre 2017.

Thierry Petit et David Dayan, co-fondateurs et CEOs de Showroomprivé
Thierry Petit et David Dayan, co-fondateurs et CEOs de Showroomprivé© © Showroomprive.com

Mardi 24 octobre, à la cloture de la bourse, Showroomprivé publiait les chiffres de son activité sur le troisième trimestre de l’année 2017. L’entreprise a généré 134,3 millions d’euros de chiffre d’affaires contre 104,8 un an plus tôt, soit une hausse d’un peu plus de 28%. Seulement voilà, ses dirigeants David Dayan et Thierry Petit ont annoncé dans la foulée que  « la transformation stratégique en profondeur initiée et l’exécution de sa feuille de route stratégique, dont les effets seront décisifs pour atteindre les objectifs à long terme, pèse sur les marges à court terme ». Aussi, l’entreprise « doit prendre en compte l’augmentation ponctuellement plus forte qu’anticipée des couts logistiques liées à la hausse des achats de stocks réalisés au premier semestre qui pèse négativement sur la structure de couts et la génération de trésorerie sur l’année ». 

Concrètement, cela signifie que les dirigeants ne prévoient plus qu'une marge d'excédent brut d'exploitation de 4%, tandis que certains analystes ne comptent pas sur une marge de plus de 3,2%, soit un recul de 200 points de base, d'une année sur l'autre, selon une information publiée par le site Le Revenu. Résultat, le titre a plongé de 30% en bourse mercredi 25 octobre, et ce, en dépit des déclarations des dirigeants du groupe, qui se sont voulus rassurants, faisant valoir notamment une vue long-termiste : « la mise en œuvre du plan stratégique est décisive pour renforcer durablement le profil du Groupe et accentuer les perspectives de création de valeur à moyen et long terme. Nous en sommes convaincus, et avons fait le choix de renforcer nos positions et notre croissance sur le long terme plutôt qu’optimiser notre profitabilité à court terme ». Pour l’ensemble de l’année 2017, l’entreprise maintient sa prévision faite début d’année chiffre d’affaires total, et table ainsi sur 690 millions d’euros.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA