SIAl 2016 : avec Miss Algae, les algues s’imposent de l’apéritif au dessert

|

Dossier Avec sa marque Miss Algae, l’entreprise Algues de Bretagne développe une offre complète à base d’algues.

les tartares des mémés. Miss Algae
les tartares des mémés. Miss Algae

Implantée à Rosporden, l’entreprise  Algues de Bretagne dévoile à l’occasion du Sial  une nouvelle gamme dédiée à l’apéritif, « le tartare des mémés ».  Au programme trois recettes à base d’algues accommodées avec des carottes et du curcuma, du chou rouge et du gingembre ou encore du potimarron et de la châtaigne. Les packagings adoptent un ton volontiers décalé en rupture avec le traditionnel positionnement santé ou diététique de ce type d’offre. Les mémés, Odette, Ginette et Henriette, sont les maman et tantes de Christine Le Tennier, fondatrice de l’entreprise créée en 1986.  « De l’apéritif au dessert, notre offre est complète », s’enthousiasme cette dernière.

Au catalogue de l’entreprise une gamme dédiée  à la RHF et à la GMS sous la marque Miss Algae et une gamme dédiée aux enseignes spécialisées en bio sous la marque Algae bio. Au total, l’entreprise a développé une centaine de références à partir d’algues fraiches : soupes, sauces, rillettes, moutarde, pâtes, riz, perles de saveurs, salades…

Producteur de spiruline, l’entreprise achète le reste de sa matière première principalement en Bretagne où la salinité, la température de l’eau mais aussi les côtes découpées constituent les conditions idéales pour la culture de wakamé. Au total, les volumes d’algues sauvages récoltées en Bretagne s’élève à près de 70 000 tonnes. Mais seulement 10 000 tonnes de wakamé sont cultivé en Bretagne, ce qui oblige l’entreprise à compléter ses achats en Asie. 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Nos formations