SIAL 2016 : les ambitions de Sultan sur le marché mondial du thé

|

Dossier Numéro un du thé au Maroc, la marque Sultan accélère son développement et veut s’imposer sur le marché mondial du thé.

T.Mandis fait partie des 80 entreprises réunies sur le  Pavillon marocain du Sial
T.Mandis fait partie des 80 entreprises réunies sur le Pavillon marocain du Sial

Dirigé par Hamid Raji,  le groupe marocain T-Mandis  (400 M€ de chiffre d’affaires en 2015) ne cache pas ses ambitions sur le marché du thé. Avec sa marque Sultan qui en 2016 a fêté ses 80 ans, T.Mandis est le numéro un du thé au Maroc. Depuis 2014,  sous l’effet d’une nouvelle réglementation, le thé conditionné est soumis à une taxe de 32% au lieu de 2,5% pour le thé importé en vrac. Une évolution qui a poussé T.Mandis  à investir en 2015 dans une nouvelle usine de conditionnement. Située à Bouskoura dans les faubourgs de Casablanca, l’outil industriel a une capacité de production de  20 000 tonnes par an. « Avec la nationalisation du marché à partir de 1958 jusqu’à 1993, l’industrie du thé marocaine a été freiné dans son développement. Nous avons l’ambition de rattraper ce retard », explique volontiers Hamid Raji. Fort d’une palette de 300 blend, dont des mélanges de thé et d’herbes, très appréciés des Marocains, T-Mandis a de quoi à faire.  « Nous voulons faire évoluer notre offre vers le conditionnement en tea bag, plus valorisé», explique Fahd Bennani, directeur stratégie et développement du pôle distribution de T.Mandis. 

capsules, sticks...

Avec seulement 5% du chiffre d’affaires réalisé à l’export, la marque Sultan a de belles marges de progression à l’international. Depuis 2000, l’entreprise a ouvert un bureau de distribution en France. Son objectif est de faire rayonner le thé marocain auprès de la population originaire du pays mais pas seulement. L’entreprise qui investit d’importants moyens en R&D travaille actuellement à la mise au point d’une capsule de thé compatible avec le système Nespresso et a également mis au point un stick perforé et rempli de thé qu’il suffit de plonger dans une tasse. Bien loin de l’image de la théière fumante versée de haut qui fait toujours le bonheur des touristes, T-Mandis entend ainsi propulser le thé marocain sur un marché mondial en forte croissance.

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Nos formations