Simone Pérèle veut doubler son parc de magasins

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Mathieu Grodner, directeur général de la marque de lingerie Simone Pérèle, fait le point de sa stratégie à cinq ans pour LSA. Elle passe par un accroissement du nombre de boutiques et par une nouvelle image de marque, qui sera dévoilée à la fin 2017.

Simone Pérèle a ouvert une boutique dans le Marais, à Paris, en 2016. Et compte bien récidiver très vite.
Simone Pérèle a ouvert une boutique dans le Marais, à Paris, en 2016. Et compte bien récidiver très vite.

Simone Pérèle, en année deux de son plan quinquennal pour 2019, affine sa stratégie. « Notre objectif reste toujours d’atteindre les 120 millions d’euros de chiffre d’affaires fin 2019 », assure ainsi le patron de la marque, Mathieu Grodner. Le pari, ambitieux, n’effraie pas le moins du monde le petit-fils de la fondatrice de la marque, en 1948, en poste depuis maintenant près de deux ans.

85 à 90 millions d'euros de chiffre d'affaires

Pourtant, avec ses 85 à 90 millions d’euros de chiffre, Simone Pérèle en est loin, encore. Mais c’est parfaitement normal, plaide le directeur général : « La première étape de notre plan consistait d’abord à réorganiser l’entreprise, pour la mettre sur de bons rails, avant d’aller chercher de la croissance, ce à quoi nous allons désormais nous atteler. »

Doubler les ventes de la branche "retail"

L’idée est ainsi d’étoffer l’activité « retail » qui, aujourd’hui, représente environ 15% des ventes. Si tout se passe comme attendu, cette branche devrait peser à hauteur de 30% du chiffre à la fin 2019. C’est que Simone Pérèle qui, au fil des ans, et des opportunités, s’est trouvée à la tête d’un réseau disparate de quelque 30 boutiques, entend bien y mettre un peu d’ordre.

Rajeunir la clientèle

D’abord en l’harmonisant pour rassemble l’ensemble sous l’enseigne Simone Pérèle, quand c’est possible, sur des surfaces de 50 à 60 m². Ensuite en étendant le parc, aussi bien en France qu’à l’étranger – deux boutiques ont ainsi récemment ouvert en Pologne, à Poznan et Varsovie. « Notre volonté est de doubler le nombre de points de vente d’ici à 2019 », assure ainsi Mathieu Grodner. Le groupe en comptera alors une soixantaine et, couplé au travail sur une nouvelle image de marque, qui doit voir le jour d’ici au second semestre 2017, cela devrait permettre à Simone Pérèle de pouvoir rajeunir sa clientèle, espère le directeur général.

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA