Simply market affine son concept

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

aménagement - Le 72e magasin de l'enseigne, qui a ouvert en Île-de-France, en valorise les points forts : les prix bas, la simplicité et le confort d'achat. Simply Market réinvente un nouveau centre commercial avec Immochan.

On peut faire des allées larges et du discount. D'un mot, Benoist Cirotteau, président d'Auchan Supermarchés, résume l'esprit Simply Market, l'enseigne lancée à la fin 2005 et destinée à prendre la relève d'Atac. Le 20 février, Simply Market a ouvert son 72e magasin français, une création, à Leuville-sur-Orge, dans l'Essonne : une surface de vente de 1 500 m2, claire, plutôt chaleureuse. Deux ans après l'ouverture de Bagneux, dans les Hauts-de-Seine, le concept Simply Market n'a rien abandonné de sa pertinence commerciale, mais présente un visage plus homogène que dans les premiers temps.

« Notre laboratoire »

Ses points forts sont une zone de frais bien valorisée, la simplicité de l'offre, avec une prédominance des marques propres et des codes couleur par segmentation de prix, et, surtout, un positionnement réellement attractif. À ceci, il faut ajouter diverses « astuces » : le produit à découvrir, le « happy bonus », l'achat futé, ou encore de petits espaces saisonniers. Toutefois, il faut aussi mentionner l'absence de promotions, puisque l'enseigne se positionne sur « les prix bas tous les jours ».

En revanche, l'unité de Leuville-sur-Orge innove en matière d'implantation (lire encadré ci-contre) et d'environnement. Sous l'impulsion d'Emmanuel Gillard, directeur du développement, l'enseigne teste plusieurs process écologiques - la récupération des eaux, les chariots en matériaux recyclés, l'isolation thermique, l'éclairage photovoltaïque du parking, etc. « Ce magasin va être notre laboratoire de développement durable, précise Emmanuel Girard, pour toutes ces solutions que nous avions développées en interne. »

L'ensemble de ces éléments montre que « Simply Market est un projet qui continue d'avancer », lance Philippe Saudo, qui en a pris la direction générale en décembre 2007. Il est vrai qu'Atac a pu donner l'impression de prendre son temps pour développer ce nouveau concept : en deux ans, ce sont moins de 25 % des magasins qui ont pris la nouvelle enseigne, dont... deux franchisés en tout et pour tout. « Certains directeurs de magasin ont dû faire face à la perplexité des clients, déçus d'une offre réduite, raconte ainsi un franchisé. Du coup, beaucoup de patrons indépendants hésitent à sauter le pas. » Pour l'avenir, l'enseigne annonce la poursuite de son déploiement à un rythme « raisonné ».

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2033

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA