Situation épineuse pour le volailler Doux

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer
Logo Groupe Doux

Le groupe français Doux, leader européen de la volaille, a cédé la gestion des usines de sa filiale brésilienne Frangosul au géant brésilien de la viande JBS Friboi, ont indiqué aujourd'hui, mercredi 23 mai, des sources syndicales et JBS Friboi.

Acquise par Doux en 1998, Frangosul est en difficulté financière "et ne paye plus les éleveurs en temps et en heure", a expliqué Raymond Gouiffes, délégué CGT chez Doux

Plus gros exportateur mondial de viande bovine et leader mondial de la volaille, JBS Friboi "reprend la location des sites et du personnel de Frangosul", a-t-il indiqué. Soit quelque 6.000 personnes, éleveurs et salariés des usines. En revanche, le géant brésilien, "ne reprend pas la dette de Frangosul", estimée à 294 millions d'euros, selon lui. Sachant que la dette globale du groupe Doux, y compris celle de sa filiale brésilienne, se monterait à quelque 437 millions d'euros.

JBS Friboi a pour sa part annoncé dans un communiqué avoir signé un "accord de location des actifs de Frangosul" début mai avec le groupe Doux, excluant les charges du volailler français.

"Nous voulons savoir ce que le groupe a vraiment cédé à JBS (...) pour voir s'il y a des marchés qui disparaissent pour nous en France », s’est inquiété le syndicaliste. Un comité central d'entreprise est prévu jeudi à Châteaulin (Finistère), siège du groupe Doux, avec pour ordre du jour les "réponses aux questions diverses sur la situation du groupe".

Doux, qui emploie 3.400 personnes en France, avait acquis Frangosul en 1998, car le groupe "cherchait des pays à faible coût de main-d'oeuvre", a expliqué Raymond Gouiffes, en soulignant que, depuis cette date, 13 sites industriels du groupe en France avaient fermé. La direction de Doux, sollicitée, n'était pas joignable mercredi en fin de matinée.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA