Situation sociale tendue sur les plateformes logistiques d’Intermarché

|

Mécontente des conditions de réalisation d’un plan de transformation et de modernisation de la logistique, avec transferts de sites et suppressions de poste à la clé, une intersyndicale (CGT, CFDT, FO, CFTC) avait lancé un appel à la grève vendredi dernier. Un appel suivi d’effets puisque la majorité des 35 entrepôts alimentaires ont été paralysées, selon les syndicats. Le mouvement social pourrait reprendre.

Une majorité des 35 entrepôts alimentaires ont été affectés par le mouvement social
Une majorité des 35 entrepôts alimentaires ont été affectés par le mouvement social© FABIEN DEPARIS

Lancé en 2012, ce plan de modernisation prévoit le transfert de certaines bases logistiques et/ou le regroupement de certaines d’entre elles, ainsi qu’une mécanisation des entrepôts. A la clé, des pertes d’emploi, dont le chiffre n’est pas connu précisément, craignent les syndicats. La logistique alimentaire d’Intermarché et de Netto emploie aujourd’hui 8500 collaborateurs dans 35 plateformes.

Plusieurs sites regroupés

Plusieurs décisions sont déjà arrêtées, par exemple la fermeture des sites de Miribel et Reyrieux (Ain), qui comptent 550 salariés, au profit d’une base plus moderne, automatisée et mécanisée, à Saint-Quentin-Fallavier (Isère), en 2017.

Selon les syndicats, 300 emplois seraient menacés.  Autre exemple dans le sud-ouest, le transfert de la base de Pézenas vers Béziers, dans un bâtiment flambant neuf de 75 000 m², a lui aussi été acté. Le bâtiment devrait être livré en septembre 2014. Dans le nord, ce sont les sites de Bruay et de Vimy qui seront regroupées en un seul et même lieu, à Avion, à horizon 2017.

Négociations en cours

Parmi les revendications affichées des syndicats, figurent notamment « une prime de transfert revalorisée pour chaque salarié impacté par un transfert vers un nouveau bassin d’emploi », ou encore une indemnité de licenciement supra légale plus importante que celles annoncées.

"Afin d'assurer la pérennité d'une  logistique principalement intégrée pour ses enseignes alimentaires Intermarché et Netto, un plan de transformation est déployé par ITM Logistique Alimentaire International, répond de son côté la direction d'Intermarché. Les représentants du personnel sont actuellement informés et consultés dans le cadre d'une procédure d'information et consultation du CCE de la Société qui devrait s'achever début juillet. Une négociation est en cours sur les  modalités d'accompagnement."

F.M.

 

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter