Smartphones reconditionnés, l'étonnant modèle de Recommerce

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Bouygues Telecom, SFR, Darty, Fnac, Casino, Rue du Commerce... opérateurs téléphoniques et distributeurs se sont tous ou presque lancés dans la vente de smartphones reconditionnés. Derrière ce phénomène, une entreprise opère depuis 2009 en marque blanche, il s'agit de Recommerce. La société vient de lancer sa première boutique en ligne dédiée aux smartphones reconditionnés. Zoom sur un modèle singulier.

Plus de 70 références des plus grandes marques sont disponibles sur la boutique en ligne Recommerce
Plus de 70 références des plus grandes marques sont disponibles sur la boutique en ligne Recommerce

Donner une seconde vie aux objets est une tendance qui a le vent en poupe, et le spécialiste des smartphones reconditionnés, Recommerce, l’a bien compris. Méconnue voir inconnue du grand public, l’entreprise née en 2009, vient de lancer son site marchand, un nouveau canal de distribution pour cette société, plutôt habituée des collaborations avec les opérateurs téléphoniques et les distributeurs. Le timing est bon. Les ventes de smartphones reconditionnés en France sont portées par un contexte économique favorable aux bonnes affaires, mais aussi par le développement depuis quelques années des abonnements mobiles sans engagement proposés par les opérateurs mobiles. Conséquence, la société surfe sur un ryhtme de croissance de 20% et en 2016, Recommerce a généré 40 millions d’euros de chiffre d’affaires. Les smartphones qui enregistrent les meilleurs ventes sont, dans l’ordre, l’iPhone 5S, suivi de l’iPhone 6 16go, et du Samsung S5. Le poids d’Apple est prépondérant et la marque à la pomme représente 65% de ses ventes en volume (70% en valeur), tandis que Samsung atteint 32%. Les 3% restant, ce sont des marques comme Nokia et HTC qui se les partagent. La société a écoulé 500 000 produits en 2016, soit un panier moyen qui tourne autour de 80 euros.

Un modèle reposant en partie sur de la marque blanche

La société compte parmi ses clients historiques Bouygues Télécom, SFR et Free, mais aussi le Suisse Swisscom. C'en sont suivis ensuite des poids lourds de la grande distribution comme Fnac, Darty, Boulanger, mais aussi Géant Casino, Rue du Commerce, et des pure players comme Groupon et Vente-privée. « Nos clients sont des commerçants que nous voulons transformer en re-commerçants », souligne Benoit Varin, co-fondateur de l’entreprise, en photo ci-contre. Pour certains comme Bouygues Telecom, Recommerce opère en marque blanche, en s’occupant du portail Web dédié, mais aussi du SAV, quand pour d’autres comme le Fnac préfèrent lui acheter des lots de smartphones pour les revendre sur sa propre plateforme. Troisième méthode, celle qu’à notamment choisie Darty, consiste à permettre à Recommerce de vendre ses produits reconditionnés via sa place de marché. Soucieuse de ne pas se mettre des clients à dos, l'entreprise refuse toutefois de communiquer sur la répartition des ventes, selon le canal de distribution.

L'enjeu central des prévisions

Singulier, le modèle économique de l'entreprise consiste à acheter des smartphones usagés, les contrôler, les réparer lorsque cela est nécessaire, puis les revendre. L'enjeu majeur pour Recommerce est donc de miser sur le bon cheval. « Notre principale difficulté est de prévoir quels smartphones racheter, dans quelles quantités et à quels prix. C’est la raison pour laquelle nous avons investi plus de 3 millions d’euros dans le développement d’algorithmes de calcul afin d’anticiper au mieux les évolutions sur ces différentes variables », explique Benoit Varin. Et pour cause, sur les 40 millions d’euros de chiffre d’affaires généré par la société, près de 30 millions sont utilisés pour racheter des produits d’occasion. Du côté des clients acheteurs, il faut pouvoir les convaincre quant à la fiabilité des produits. Les smartphones sont reconditionnés dans des usines spécialisées, qui détiennent le label « Mobile Certifié Reconditionné ». Ils sont garantis 12 mois, testés, débloqués tous opérateurs, contrôlés 100% fonctionnels, réinitialisés et livrés avec des accessoires neufs. Aussi, différents grades correspondant à des états, sont proposés aux clients, surun principe de tarifs dégressifs – Premium (Grade A+), Très Bon Etat (Grade A), Bon État (Grade B) et Etat Correct (Grade C). Des outils pratiques et concrets qui évitent les mauvaises surprises lors de la réception du produit. Et un moyen de rassurer les plus réfractaires aux achats de produits reconditionnés, utiles aussi lorsque le canal de vente ne bénéfice pas de l'aura marketing d'un distributeur comme Darty ou d'un opérateur téléphonique comme Bouygues Telecom. Ce sera d'ailleurs à n'en pas douter, un enjeu central pour le développement du site marchand de Recommerce.

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA