Trophées 2015 de l'innovation

Smile Makers, les sextoys s’achètent désormais en GMS

Dossier Pompier, entraîneur de tennis, millionnaire… Avec de tels noms attribués à sa collection de sextoys, la marque Smile Makers –faiseurs de sourires – ne manque pas d’humour !

La ligne Smile Makers 2

Cette jeune marque, qui vient directement de Scandinavie, n’est pas née du hasard. Jean- Louis Schöller, directeur général de CED, en charge de la distribution des Smile Makers en France, prend plaisir à raconter son histoire : « Les trois concepteurs étaient Suédois et Norvégien. L’un d’eux, marié, vivait avec une femme, semble-t-il, utilisatrice de sextoys. Mais madame n’était pas forcément à l’aise d’aller acheter son produit en sexshop. En plus, les emballages étaient souvent glauques. C’est comme ça que son mari a eu l’idée de lui dessiner un sextoy à la fois beau, au packaging épuré, et qu’elle pourrait acheter simplement, en faisant ses courses de la semaine, sans honte. » Car les quatre références sont commercialisées en GMS, chez Monoprix, depuis plus de huit mois, et dans certaines parapharmacies. Mais la marque entend bien s’étendre. Si elle refuse catégoriquement d’entrer en sexshops, elle souhaiterait intégrer les rayons des magasins fréquentés par les femmes (boutiques de lingerie, parfumeries…). « Nous voulons faciliter l’achat de cet objet pour les utilisatrices. Et c’est à nous d’être sur les lieux de leur shopping », décrypte Jean-Louis Schöller.

Humour, plaisir et discrétion

Mais si le mode de distribution du produit est peu commun, la conception a été tout aussi originale. Smile Makers a fait appel aux as de la création travaillant pour Coca-Cola, Bacardi ou Toyota, et à des designers reconnus, ayant collaboré avec Gucci et Dolce & Gabana. « C’était important que le rendu final soit élégant et que les femmes n’en aient pas honte. Pour cela, nous avons choisi les meilleurs », se justifie Jean-Louis Schöller. Conçus en silicone body-safe et sans phtalates, les sextoys sont 100 % waterproof et les plus silencieux au monde. Sur les jolis packagings blancs, seule l’effigie des personnages choisis apparaît. Et ces derniers n’ont pas été adoptés par hasard. « Le pompier, le millionnaire… Ce sont les fantasmes les plus courants des femmes. Lors de la création, nous leur avons demandé quels types de personnages les faisaient fantasmer, et ce sont ces quatre-là qui sont revenus le plus souvent », explique Jean-Louis Schöller. Sur l’emballage, la discrétion : une baguette de pain, une raquette de tennis ou une lance de pompier accompagnent le dessin d’un bonhomme coloré. De quoi décomplexé l’achat, parfois tabou, de sextoys pour de nombreuses Françaises.

Smile Makers (CED)

Lancement Avril 2015

PVI 39,95€

"Le sextoy est un cadeau que la femme veut pouvoir s’offrir elle-même. Elle doit pouvoir s’en procurer un sur son lieu de courses habituel."

Jean-Louis Schoöller, directeur général de CED

Les Plus

  • Les sextoys sont distribués en GMS uniquement, et se distinguent par un packaging épuré
  • Les formes ont été conçues par des designers
  • Chaque sextoy possède un nom pour faire sourire les utilisatrices

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter