Smoby va mieux

|

A contre-courant de la crise, le fabricant de jouets enregistre un chiffre d’affaires bien meilleur que prévu : 120 millions d'euros pour 2008, « alors que nous n’en attendions guère plus de 75 millions », souligne Thomas Le Paul, directeur général de Smoby Toys. Pourtant, le groupe revient de très loin. Asphyxié par une dette de 277 millions d’euros, Smoby-Majorette avait été placé en redressement judiciaire en octobre 2007. « C’est une course de marathon, nous avons déjà réussi à faire 10 km, et il reste encore du chemin, mais je suis confiant pour l'année 2009 », affirme Michael Sieber, PDG du groupe allemand Simba Dickie, qui a repris Smoby il y a neuf mois.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter