Snaidero complète son portefeuille d'enseignes

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

ACQUISITION - Le groupe italien de Cuisines Plus et d'Ixina, maison mère d'Arthur Bonnet, vient de boucler le rachat du réseau d'indépendants Cuisines Références.

Moins de six mois ! C'est le temps qu'il a fallu au groupe italien Snaidero et au Groupement et recherche en ameublement (Gram) pour sceller l'avenir de Cuisines Références. Un signe, selon les parties prenantes et les experts du secteur, du bon sens « économique et moral » de l'opération. Chacun s'est attaché, lors de la conférence de presse commune du 16 novembre, à souligner, unanimement, les opportunités d'un tel rapprochement.

Le Gram d'abord, qui y voit l'occasion de se recentrer sur son métier, la distribution de meubles. Ensuite, le groupe italien, dont l'histoire et le développement, rappelons-le, s'est construit en partie sur une succession de rachats, dont celui d'Arthur Bonnet en 2000. « Cette opération traduit notre volonté de nous renforcer sur le secteur de la distribution en France et ouvre des perspectives ambitieuses en matière de complémentarité de réseaux », a déclaré Edi Snaidero, président directeur général du groupe éponyme.

Ambitions nouvelles

Rattachée à Plus International, la structure regroupant les deux autres réseaux de franchisés, Cuisines Plus et Ixina, Cuisines Références évolue en effet sur un terrain différent. Du point de vue de son positionnement - plus haut de gamme -, de la taille de ses magasins, de 80 à 200 m2, soit deux fois moins que ses enseignes soeurs, et de ses implantations - des zones de chalandise au minimum de 20 000 habitants - comme de son mode de fonctionnement tourné vers la proximité et le conseil. « Il n'y aura pas de concurrence avec les autres enseignes du pôle franchise, mais au contraire des synergies potentielles importantes aux niveaux des achats, de l'informatique, de la logistique... et des perspectives de développement intéressantes pour les indépendants », assure Jean-Pierre Pont, directeur général de Plus International, confirmant à ceux qui en doutaient la pérennité et les ambitions nouvelles pour Cuisines Références. Reconnu sur le marché pour ses capacités de management, cet homme de réseau envisage un développement soutenu de l'enseigne, de façon, dit-il, à irriguer tout le territoire français. Ce dernier entend faire passer ce réseau de 90 à 300 magasins d'ici à 5 ans, au plus tard. Il compte notamment pour cela sur l'étoffe entrepreneuriale des franchisés des trois réseaux auxquels il entend mettre à disposition les moyens de la grande distribution en formation, en organisation commerciale et en communication.

Concentration à venir

« Cet accompagnement ne se fera pas au détriment des autres enseignes », promet Jean-Pierre Pont. Un plan de développement est programmé : il prévoit d'ici trois à cinq ans de porter de 70 à 100 le nombre de magasins de Cuisines Plus et de 50 à 120 celui d'Ixina.

Sur un marché de la cuisine où la concurrence se renforce, les cuisinistes historiques affûtent leurs armes. Comme le souligne Christophe Gazel, directeur de l'IPEA, « Une concentration est à prévoir, tant du côté des fabricants que de celui des distributeurs. » Et Edi Snaidero de conclure : « Une sélection naturelle va nécessairement s'opérer. Nous entendons bien faire partie des enseignes qui resteront. » Parole de cinquième fabricant européen.

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2021

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA