Snapp’ rend la fidélité mobile

Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

DossierPermettant de supprimer les cartes de fidélité plastique en les regroupant sur son mobile, l’application FidMe est à la fois écologique et pratique. Les consommateurs la plébiscitent.

 

A l’origine, cette application, développée par l’éditeur de logiciels Snapp’, spécialiste de la dématérialisation des cartes de fidélité et du commerce mobile, avait pour but de démontrer aux enseignes que leurs clients étaient prêts à troquer leurs cartes en plastique pour un équivalent digitalisé. « Il s’agissait donc plutôt d’un gadget et son succès a été, pour nous aussi, une agréable surprise », reconnaît Laurent Bourgitteau-Guiard, directeur général de cette société bordelaise de 22 personnes. En effet, l’application dépasse déjà les 800 000 utilisateurs, soit l’équivalent de 3,2 millions de cartes. « À raison de 4 grammes de plastique par carte, cela représente plus de 12 tonnes », précise le même responsable.


Grande adaptabilité

Dans sa prochaine version, Fid-Me, grâce à la dématérialisation d’autres outils de fidélisation – prospectus ou bons de réduction – contribuera à réduire encore plus l’empreinte écologique des distributeurs. Mais ses avantages ne s’arrêtent pas là. Contrairement aux produits concurrents, réservés aux mobiles haut de gamme, tels que les smartphones, FidMe s’adapte à plus de 600 modèles sur le marché. En libre chargement sur internet et sur les portails d’applications des opérateurs mobiles, il enregistre les cartes en quelques secondes (par scan ou par téléchargement), et peut aussi bien afficher un numéro de fidélité de client que recréer un code-barres ou un code 2D. Il ne reste plus qu’à présenter l’écran au lieu de la carte au moment du passage en caisse. Sachant que 82 % des Français disposent à la fois d’un téléphone mobile et de cartes de fidélité (à peu près 350 millions sont en circulation), les possibilités paraissent immenses. D’autant que cette cure d’amincissement de leurs portefeuilles paraît ravir les consommateurs. En moyenne, les adeptes de FidMe enregistrent une dizaine de cartes, certains « geeks » allant jusqu’à 30 ou 40. Surtout, 30 % de la base de clients est active mensuellement. « Nous avons les mêmes résultat s avec 800 000 utilisateurs que certaines de nos concurrents américains avec 5 millions », assure Laurent Bourgitteau-Guiard.


Prise en charge complète des programmes de fidélité

Les enseignes ont bien saisi l’intérêt et n’hésitent plus à appeler Snapp’ pour figurer sur sa base de données, qui compte déjà 2 000 cartes de fidélité. Certaines, comme Virgin, Leclerc ou Monoprix, vont même plus loin et ont confié à la société le basculement complet de leurs programmes de fidélité mobile au travers de Snapp’fid, une autre tendance lourde du marché.

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA