Snapple revient en France sur la pointe des pieds

La célèbre boisson « new age » américaine rejoint Ultifruits, filiale d'Orangina-Schweppes. Sa cible se limitera d'abord au hors-domicile parisien.

Le marché est-il plus mûr aujourd'hui ? Après avoir essuyé un échec retentissant dans les années 90, la célèbre marque américaine de boisson aux fruits, Snapple, s'offre une seconde chance sur le marché français. Sa commercialisation, qui, depuis 2000 - l'année de son rachat par Cadbury-Schweppes - était assurée par Nemeco, une société extérieure, a été reprise par l'une des filiales françaises du groupe britannique Ultifruits (5 M EUR de CA, 19 salariés), spécialisée dans la vente de jus de fruits réfrigérés haut de gamme. Cette fois-ci, pas question de sortir l'artillerie lourde. Prudente, l'entreprise se contentera dans un premier temps de proposer la boisson « new age » aux bars, restaurants et hôtels parisiens. « L'his-toire de Snapple aux États-Unis a démarré exactement de la même manière, à New York avant de s'étendre aux autres villes amé- ricaines, puis à la grande distri- bution », explique Arnaud Faucquembergue, directeur commercial.

Une question de goût et de culture

Les tentatives menées par le passé ont déjà montré que ce qui marchait aux États-Unis, ne réussissait pas forcément en France. Question de culture sans doute. Question de goût également. De Coca-Cola à Pepsico, en passant par Cadbury-Schweppes, tous ont battu en retraite. Incontournable aux États-Unis, Gatorade (Quaker Oates) n'aura tenu que quelques mois dans la distribution française.

Idem pour des marques comme Colorado, Energade (Cadbury-Schweppes). Pour Charles Bouaziz, directeur général de Pepsico, il n'y a aucun doute : « Pour percer, un produit doit avoir un positionnement spécifique et apporter un réel avantage aux consommateurs. Il ne sert à rien de vouloir s'imposer en force ». Sur ce dernier point, au moins, Snapple aura eu cette sagesse

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 1799

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous