Social : Droit d'alerte sur l'emploi chez Castorama France

|

Chez Castorama, les élus du comité central d'entreprise (CCE) déclenchent un droit d'alerte économique sur l'emploi au sein de la chaîne de bricolage. Selon la CGT, cette dernière compte supprimer 1 167 postes d'ici à 2014. Un document interne faisant état de la suppression de ces postes circulerait depuis juin. « Les explications fournies sur les suppressions de poste sont insuffisantes, explique Hugues Bastat, délégué syndical central CGT. La direction est restée très vague, se contentant de parler de gel d'embauches, sous le couvert de la crise. » Les élus du CCE demandent qu'une nouvelle réunion se tienne mi-novembre. Toujours selon la CGT, 230 départs n'auraient pas été remplacés depuis le début de l'année. Un porte-parole de la direction affirme l'inverse : « Il n'y aura pas de suppressions de postes, pas de plan de licenciement ». Et d'ajouter : « En 2012-2013, seront recrutés a minima 50 équivalents temps plein. Il y aura peut-être des départs non remplacés, mais nous réembaucherons dans des nouveaux magasins rénovés ».

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2244

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous