Socoo'c, le cuisiniste en libre-service

|

Un positionnement moyen de gamme, une offre courte, un espace internet en libre-service, la nouvelle enseigne du groupe Fournier se pose en concurrent d'Ikea, d'Hygena ou de Cuisinella.

Socooc

Toute la franchise

Toute la franchise

Plus de 1800 concepts éprouvés vous attendent

créez votre entreprise



La petite soeur de Mobalpa est née ! Socoo'c, la nouvelle enseigne de cuisine du groupe Fournier, a vu le jour en juin, après dix-huit mois de gestation, dans la zone commerciale de Kergaradec à Brest. Ce magasin marque un premier pas dans la nouvelle stratégie du groupe savoyard (LSA n° 1990).

«Face à la montée en puissance du jeune habitat, des grandes surfaces de bricolage ou des généralistes de l'ameublement, nous avons décidé de nous positionner sur le bas du marché, en lançant une nouvelle marque moderne et moyen de gamme», déclare Bernard Fournier, PDG de la société. Visant les CSP à revenu moyen entre 25 et 50 ans, Socoo'c se veut le spécialiste nouvelle génération de ceux qui veulent concevoir et réaliser leur cuisine dans un budget de 1 500 à 7 000 €.

©DR


Au choix du client

«Nous ciblons tous les consommateurs en recherche de solutions économiques chez un spécialiste de la cuisine», explique Bernard Buraglio, directeur de l'enseigne. Pour ancrer son positionnement, le discours prix est omniprésent dès l'extérieur du magasin, grâce à des affiches promotionnelles en vitrine, et à l'intérieur via des totems, de la PLV, ou à travers l'Espace Formules.

À l'entrée, ces formules «petits prix tout compris» représentent 15% de l'offre. La zone d'exposition (plus de 50% de la surface) propose 16 cuisines de différents styles, contemporain, modèles en bois plus classiques, et une ou deux cuisines rustiques. Mais en aucun cas du kit!

«Notre parti pris est de proposer uniquement des meubles montés de qualité à prix serrés et multistyles», confirme Bernard Buraglio, qui veut ainsi se différencier des autres acteurs. La gamme, volontairement courte, compte environ 90 modèles.

Ensuite, libre à chacun de composer sa cuisine selon ses envies. C'est l'esprit même du concept. Dès l'accueil en magasin avec la remise du mémo Socoo'c, un livret de présentation et d'aide à la création du projet, le client est invité à réaliser lui-même sa cuisine. «Découvrir, choisir, créer, être conseillé sans pression ni contraintes, telle est notre philosophie», précise Bernard Buraglio.

En amont à son domicile, lors de la visite en magasin, le site
www.socooc.com se veut la clé de voûte du dispositif. Au fond du magasin, un espace dédié à la conception avec cinq bornes web libre-service permet au client de créer son espace personnalisé et de réaliser son projet grâce à un logiciel 3D.

Toujours à disposition, les vendeurs, dénommés «coachs», sont amenés à intervenir plutôt en fin de projet. «Ma mission consiste à optimiser le projet en donnant des idées, en proposant des packs électroménager ou des services complémentaires, comme la pose ou la visite technique à domicile, puis à valider techniquement le projet, enfin à donner une tarification nette en euros», précise l'un d'eux.

Les prix -les meubles comme l'électroménager, avec les packs qui proposent un ensemble de cuisson à un tarif en moyenne 17% moins cher- étant finement étudiés, une remise est totalement exclue. Le business model de ce cuisiniste version light réside à la fois dans la justesse des prix, le trafic clients et la productivité commerciale. «Pour être rentable, un magasin Socoo'c doit vendre deux fois plus de cuisines qu'un spécialiste», souligne Bernard Buraglio.


50 franchises d'ici à 2010

Les premières semaines sont plutôt encourageantes. «Les clients adhèrent facilement au concept. Nous avons vendu trois cuisines en quinze jours, et la première vente s'est faite auprès d'un client qui sortait d'Ikea», se réjouit Nicolas Foll, directeur du magasin Socoo'c, et concessionnaire Mobalpa à Brest.

Confiant, il s'est fixé pour objectif un chiffre d'affaires de 1,5 million d'euros la première année, alors que le seuil de rentabilité se situe à 700 000€ pour un investissement de 500 000 à 600 000 €.  Le deuxième point de vente (500 m²) ouvre ce mois de septembre à Annecy. Confié pendant deux ans en exclusivité au réseau Mobalpa, le déploiement de Socoo'c prévoit 50 magasins franchisés d'ici à 2010 !

Florence Bray



Les chiffres
> Surface commerciale 300 m2
> Environ 90 modèles de cuisine
> Panier moyen cible 4500 €
> 7 salariés

Les plus
? Des meubles montés à prix accessibles
? Les packs électroménagers
? Un logiciel 3D convivial
? Un espace enfant


Les moins
?
L'extérieur du bâtiment en bardage aluminium
? La livraison payante
? Pas encore de prix détaillés des services

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
Franchise explorer

Franchise explorer

L’expertise au service du secteur de la franchise

Toute l'actualité

Toute l'actualité des secteurs d'activité en franchise

X

Recevez chaque semaine l'actualité des réseaux de franchise de la grande distribution et de la restauration.

Ne plus voir ce message