Sodiaal et Leclerc signent la charte laitière

|

La coopérative et le distributeur s’engagent à défendre tout au long de l’année 2016 une valeur d’équilibre du lait rémunératrice pour les éleveurs laitiers français.

Michel-Edouard Leclerc, président des centres E. Leclerc et Damien Lacombe, président de la coopérative Sodiaal Union
Michel-Edouard Leclerc, président des centres E. Leclerc et Damien Lacombe, président de la coopérative Sodiaal Union

Initiée par la Fédération Nationale des Producteurs Laitiers (FNPL), la charte laitière a été signée le 14 mars par la coopérative laitière Sodiaal et les centres E. Leclerc. Cette charte est le socle d’un cadre de négociations commerciales durables pour garantir une meilleure rémunération à l’ensemble des acteurs. Ainsi, Sodiaal et les centre E. Leclerc s’engagent à défendre tout au long de l’année 2016 une valeur d’équilibre du lait rémunératrice pour les éleveurs laitiers français. « Nous avons la nécessité de tous nous mobiliser pour faire face à cette crise laitière sans précédent. Sodiaal tient par la signature de cette première charte de valeur à témoigner de l’engagement responsable des magasins Leclerc dans cette période difficile », explique Damien Lacombe, président de Sodiaal Union. La coopérative, qui signe pour l’ensemble de ses filiales (Candia, Entremont, Orlait…) a l’ambition de faire partager les valeurs de cette charte laitière à tous les opérateurs de la grande distribution qui veulent s’engager aux côtés de l’élevage français.  « Cette signature démontre que la dialogue est possible entre les acteurs de la filière et qu’il aboutit sur des engagements concrets », déclare Michel-Edouard Leclerc, président des centres E. Leclerc.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter