Sofiprotéol résiste à la crise

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

La maison-mère (entre autres) de Lesieur a réalisé un chiffre d'affaires de 5,6 milliards d'euros en 2010 (estimation provisoire), après 5,5 milliards en 2009. Le groupe financier et industriel, qui est notamment actif dans la transformation des oléagineux (Saipol, Diester industrie, Lesieur) et dans la nutrition animale (Glon Sanders), a subi les effets de la conjoncture et de la hausse des matières premières. Mais "ces difficultés ont permis de tester le modèle de l'entreprise et d'arriver à des résultats satisfaisants", a déclaré ce matin son directeur général Philippe Tillous-Borde, lors d'une conférence de presse. L'excédent brut d'exploitation (Ebitda), de 312 millions d'euros en 2009, est estimé pour 2010 à 300 millions d'euros et devrait se maintenir à ce niveau en 2011. En ce qui concerne plus précisément les huiles Lesieur, "l'activité a un peu souffert du ralentissement de la consommation grand public, a-t-il précisé, avec des résultats corrects, juste en dessous de nos prévisions". Le chiffre d'affaires de Lesieur s'établit à 685 millions d'euros en 2010, après 715 millions d'euros en 2009.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l’essentiel de l’actualité des marchés, des distributeurs et des fournisseurs de produits alimentaires.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA