Soldes hiver 2015 : pas de miracle en sixième semaine

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Une semaine de plus n'y change rien : les soldes d'hiver 2015 s'acheminent doucement, mais sûrement, vers un constat d'échec. La fréquentation, comme le budget moyen, sont deux indicateurs orientés à la baisse.

Si 81,3% des Français ont fait les soldes, cela représente une baisse de fréquentation de 2,4 points par rapport à 2014.
Si 81,3% des Français ont fait les soldes, cela représente une baisse de fréquentation de 2,4 points par rapport à 2014.© mozZz - Fotolia.com

Et de six semaines qui font un bilan… négatif. Sans surprise, la dernière semaine des soldes d’hiver, du 9 au 15 février 2015, n’a pas permis le rattrapage tant espéré. Si près de la moitié des Français ont fait les soldes durant cette semaine, cela ne permet pas de faire monter le curseur total.

Une fréquentation en baisse de 2,4 points

Ce sont ainsi 81,3% des Français qui, finalement, ont cédé aux sirènes des soldes jusqu’à présent, ainsi que le relève Toluna dans un sondage exclusif réalisé pour LSA. C’est beaucoup, certes, mais cela représente toutefois une baisse de 2,4 points par rapport à 2014, où l’on avait atteint 83,7% d’acheteurs en cinq semaines de soldes.

Autre indicateur à la baisse : la dépense moyenne. On constate en effet une nette prédominance pour les petites dépenses : "Au global, pendant les six semaines, 44,3% des acheteurs ont dépensé moins de 100 euros, 36,4% entre 100 et 250 euros, et seulement 19,3% plus de 250 euros", pointe ainsi Toluna, 

Un climat peu propice aux coups de coeur

Dans ce contexte, la conclusion quasi définitive s’avance déjà, et elle est dressée par Philippe Guilbert, directeur général de Toluna : "La semaine supplémentaire de soldes d’hiver 2015 ne change malheureusement pas le constat. La fréquentation est en recul et les consommateurs se concentrent sur les achats nécessaires et prévus de longue date. Dans ce climat peu propice aux coups de cœur et dépenses imprévues, les consommateurs sont plus que jamais à la recherche des remises et se concentrent sur les grandes enseignes physiques et les leaders du e-commerce. Les boutiques indépendantes et les sites spécialisés souffrent sans doute davantage de cette baisse de consommation."

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA