Solution pour les vendeurs en mobilité et micro-commerçants

PUBLI-RÉDACTIONNEL Ces derniers mois, Square, la start-up américaine fondée par Jack Dorsey a beaucoup fait parler d’elle. Et pour cause, sa valorisation dépasse 3,25 milliards de dollars, ses actionnaires sont aussi illustres que Visa et Starbucks et son volume annuel de transactions va dépasser les 15 milliards de dollars.

Ainsi, aujourd’hui, de nombreuses sociétés se sont lancées à l’assaut de ce marché qui s’apparente à un nouvel Eldorado. Les usages liés au commerce ambulant, au commerce de proximité, aux services à la personne, aux assurances ou à la chaine logistique se multiplient. L’espace Smart Shopping du salon Cartes 2013 présentera aux visiteurs deux usages et deux technologies.

M-Pos Chip&Pin
Le singapourien SCCP Group commercialise déjà en marque blanche sa technologie via son partenariat avec Sberbank, une des plus grandes banques russes. Ainsi, un groupe d’assurance a permis à ses clients finaux de régler par carte la première mensualité de leur police le jour de la souscription sans que les multiples points de vente aient eu à investir dans des terminaux traditionnels. Pour ce type de paiements (Chip & Pin), SCCP utilise un lecteur de carte connecté en Bluetooth et devient ainsi compatible avec l’ensemble des smartphones du marché.

M-Pos NFC
De son côté, le géant Gemalto peaufine avec ses partenaires Mobeewave et STMicroelectronics la première solution intégrée EMV NFC qui permet par exemple aux taxis d’accepter les paiements depuis leur tablette ou smartphone. L’ambition de ce trio est de développer l’usage du M-Pos dans le commerce traditionnel pour faire aussi bien que Square.


Pour en savoir plus sur Smart shopping

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nos formations

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message