Sony aplatit les PC, pas les prix

Sony annonçait depuis des années l'arrivée en France de PC à sa marque. Ils seront en vente à la fin du mois chez les multispécialistes. Mais les tarifs annoncés font frémir.

Le leader de l'électronique grand public, qui s'est attaqué à la micro-informatique il y a plus de deux ans au Japon, confirme sa stratégie de diversification. Il lance en France une gamme de PC portables, comme il l'a déjà fait aux Etats-Unis et dans plusieurs pays européens.

Cette gamme de trois PC, baptisée VAIO (pour Video Audio Integrated Operations), sera disponible fin octobre chez tous les spécialistes, de la Fnac à Surcouf. Avec pour fer de lance le modèle 505, un « subnotebook » au look élégant, ultra-compact et pesant un peu plus de un kilo. Une compacité obtenue, entre autres, grâce à la disparition de tous les lecteurs (disquettes, CD-Rom), qui deviennent externes. Pratique

Affirmer la présence de Sony

Ajoutons à cela un tarif de 20 000 F et il devient difficile de ne pas comparer le VAIO 505 à l'iMac d'Apple. Des appareils beaux, performants, innovants, abandonnant presque les disquettes et chers. Ce qui explique leur absence des hypermarchés.

L'autre grand argument de Sony réside dans la possibilité de raccorder au VAIO tous les appareils numériques (photo, Caméscope, Mini-Disc, GSM ) de sa gamme. Intéressant mais pas révolutionnaire. Ces PC donnent l'impression d'être avant tout des vitrines technologiques. D'ailleurs, Jean-Michel Perbet, président de Sony France, reconnaît en plaisantant qu'il n'existe « pas d'objectifs de vente » pour les VAIO.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 1602

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message