Sony fait son nid dans le mobile

|

Avec une croissance de ses ventes de smartphones de 33% en 2013, le japonais Sony est de loin la marque qui a le plus progressé sur ce marché  

Comme annoncé, David Mignot, le patron de Sony Mobile France a atteint son objectif de 15 % de part de marché
Comme annoncé, David Mignot, le patron de Sony Mobile France a atteint son objectif de 15 % de part de marché © DR

Objectif atteint. Lorsqu’en début d’année dernière, le patron de Sony Mobile France, David Mignot, annonçait vouloir atteindre 15% de part de marché dans le smartphone en France, il faut avouer qu’on avait peine à le croire. Et pourtant, le pari a été tenu. Avec sa gamme XPeria, Sony a atteint 15,2% de part de marché en 2013 sur le circuit des opérateurs (11,4% sur l’ensemble du marché). Soit une croissance de ses ventes de 33% en volume quand dans le même temps le leader Samsung se contentait d’un +10% et Apple voyait lui ses ventes reculer de 1%. Motif de satisfaction pour le japonais : c’est sur le dernier trimestre qu’il a fait la différence avec un bond de 40% de ses ventes (15% pour Samsung, -2% pour un Apple qui a décidément perdu de sa superbe dans le mobile…).

Rafler la place à Apple 

Et pour l’année qui vient, Sony compte enfoncer le clou (et pourquoi pas rafler à Apple sa place de numéro du smartphone en France) sur un marché du smartphone qui devrait atteindre les 17,5 millions d’unités selon GfK. De quelle manière ? D’abord en renouvelant son haut de gamme tous les six mois. Après le XPeria Z1, voici le XPeria Z2 (qui devrait sortir en avril en France).  Ecran de meilleure qualité sans bord, capteur photo de 20,7 Mp, processeur Qualcomm surpuissant (2,3 Ghz), son stéréo en façade… Le Nec plus ultra de Sony qui devrait coûter nu la bagatelle de 699 euros va batailler avec le Samsung Galaxy S5 et les iPhone 5s.

Jouer aussi sur les volumes 

Mais Sony va aussi jouer la carte de la démocratisation sur ce marché des smartphones qui devrait atteindre en 2014 des volumes jamais atteints par un produit dans l’histoire de l’électronique grand public. Ainsi le XPeria M2 (milieu de gamme 4G) et le XPeria E1 (l’entrée de gamme à 149 euros qui avec sa fonction Walkman et ses écouteurs réducteurs de son fournis avec devrait intéresser un jeune public amateur de musique) montrent la volonté de Sony de proposer une large gamme pour jouer sur les volumes.

Leader des produits connectés

Troisième et dernier étage de la fusée : les objets connectés. Après la montre intelligente SmartWatch, Sony s’apprête à lancer son SmartBand, son bracelet intelligent qui relié à son smartphone permet de recueillir toute sorte d’informations (distance parcourue, lieux visités…) le tout présentées de façon ludique via une application dédiée. Mais ce n’est pas tout. « Sony est le leader des produits connectés avec la technologie NFC puisque nous proposons pas moins de 150 produits qui vont de la télé, au capteur photo déporté en passant par les casques audio », explique David Mignot. Sony attaquera le marché sur tous les fronts cette année.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter