Marchés

Sony lève le voile sur la PS4

|

Dossier Le fabricant a présenté, le 20 février, à New York, la console qui prendra la succession de la PlayStation 3, mais laisse planer le suspens sur le prix.

 DualShock 4, la manette de la future PS4, est équipée d'une surface tactile.
DualShock 4, la manette de la future PS4, est équipée d'une surface tactile. © DR

Pas d'image, pas de prix, pas de date de sortie précise... Les fans de Sony qui ont veillé tard le 20 février pour suivre la présentation new-yorkaise de la PlayStation 4 sont un peu restés sur leur faim. Car si le fabricant japonais assure que sa prochaine console de salon sortira bel et bien d'ici à la fin de l'année, il n'a pas tout dévoilé (loin de là), se réservant sans doute pour le salon E3 qui se tiendra en juin, à Los Angeles.

Sony a tout de même communiqué sur les spécificités techniques de la PS4 (un processeur Jaguar X86-64 à huit coeurs et 8 Go de Ram, entre autres), la présence d'un lecteur Blu-ray et dévoilé la manette de la bête, baptisée DualShock 4 qui comportera une surface tactile (et non un écran) similaire aux pavés tactile des ordinateurs portables, une barre lumineuse pour l'utiliser avec la technologie PlayStation Move, un haut-parleur ainsi qu'un bouton « share » qui permettra de partager images, vidéos ou autres, en direct sur les réseaux sociaux.

Outre la manette, la console devrait être fournie avec le PlayStation 4 Eye, une barre dotée de deux caméras et de micros à positionner sous le téléviseur et qui rappelle la technologie Kinect de Microsoft (contrôle à distance par mouvement ou par la voix). Mais c'est le cloud gaming qui devrait constituer la plus forte innovation de cette PS4. Ses jeux pourront être transférés, en cours de partie, sur sa petite soeur portable, la PS Vita, mais aussi, grâce à sa fonction de streaming, être partagés avec ses amis sur les réseaux sociaux. La relève de la PS3 permettra également, via le PlayStation Store, d'essayer des jeux complets, de jouer à d'anciens titres (rétrocompatibilité avec les autres PlayStation), mais aussi d'interagir avec les smartphones et les tablettes grâce à une application dédiée.

« Une évolution significative »

La PlayStation 4 va représenter « une évolution significative », a promis Andrew House, le directeur général de Sony Computer Entertainment, lors de cet événement qui a vu les éditeurs tiers prendre la parole pour annoncer leur soutien. Ainsi les japonais Capcom (Deep Down) et Square Enix (Final Fantasy), l'américain Activision (Destiny) et le français Ubisoft (Watch Dogs) ont présenté leurs jeux en développement pour la future console. En France, la machine prendra le relais de la PS3 (que Sony continuera néanmoins à commercialiser), qui s'est vendue à 4,5 millions d'exemplaires depuis sa sortie, en 2007.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter