Sony rebaptise ses écrans plats

|

Exit la griffe Wega, les téléviseurs plats Sony s'appellent désormais Bravia.

Alors que le nouveau patron du groupe Sony, Howard Stringer, devait dévoiler ce 22 septembre les détails de sa nouvelle stratégie, les ajustements grands ou petits ont déjà commencé pour le constructeur japonais. À l'image de l'annonce tombée le 14 septembre : les téléviseurs LCD et les rétroprojecteurs tri-LCD (Sony est l'un des seuls à bouder la technologie DLP de Texas Instruments) de la marque abandonnent la griffe Wega au profit de Bravia. Un acronyme, comme souvent chez Sony, que l'on détaille ainsi : Best Resolution Audio Visual Integrated Architecture. Pas de plasmas sous la marque Bravia, ce qui ne manquera pas d'alimenter la polémique des standards, mais une gamme presque totalement HD Ready, soit compatible haute définition, à l'exception de deux modèles LCD de 19 et 23 pouces, Sony estimant que la HD ne présente guère d'intérêt pour ces tailles d'écran.

Après Qualia, une marque très haut de gamme présentée au printemps, le renouvellement des noms de famille se poursuit donc dans un groupe à la recherche de son « renouveau », pour reprendre le terme employé par son vice-président, Katsumi Ihara. Dans le domaine des téléviseurs à écran plat plus que dans d'autres, la mesure était nécessaire. « Wega restait associé au tube cathodique, notamment au Trinitron, explique Sébastien Fernet, chef de produits écrans plats. Avec Bravia, la volonté est de montrer que nous avons bien pris le tournant du plat, de marquer les esprits. »

Rattraper le retard

 

Cette petite révolution marketing fait d'ailleurs suite à une autre, plus industrielle : depuis avril, des écrans LCD sortent de l'usine implantée à Séoul par S-LCD, une coentreprise montée par Sony et son rival coréen Samsung pour contrer l'activité commune de LG et de Philips dans ce domaine. Ces mesures doivent maintenant permettre à Sony de rattraper son relatif retard sur le marché des téléviseurs. Devancé par Philips sur le marché français, le constructeur voit aussi Samsung et Sharp dominer les ventes européennes de LCD. Difficile à avaler pour une marque qui n'aime guère jouer les seconds rôles.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 1921

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message