Marchés

Sony s'attaque enfin aux tablettes

|

En difficulté sur le marché de la télévision, le fabricant japonais joue la carte de la convergence, avec des designs innovants et des services internet exclusifs.

Avec deux nouvelles tablettes, Howard Stringer, président de Sony, semble mettre en oeuvre sa stratégie de convergence.
Avec deux nouvelles tablettes, Howard Stringer, président de Sony, semble mettre en oeuvre sa stratégie de convergence.© DR

La rédaction vous conseille

Serait-ce l'avènement du « Sony United » ? La stratégie de convergence prônée depuis son arrivée par Howard Stringer, président du groupe, semble enfin à l'oeuvre. Lors d'une conférence de presse, le fabricant avait réuni l'ensemble de ses divisions pour présenter les gammes de cette fin d'année. Des produits qui donnent tous, désormais, accès aux services en ligne du japonais.

Avec, en point d'orgue, la sortie prochaine de sa première tablette tactile, la Sony Tablet S, qui devrait arriver en magasins le 1er octobre, suivie de la Tablet P (un modèle à double écran) en novembre. « C'est l'élément qui nous manquait dans notre stratégie de convergence, précise Philippe Citroën, directeur général de Sony France. Et, faute d'être les premiers, nous avons essayé d'être les meilleurs. »

La Tablet S rompt avec le design d'Apple et de Samsung, avec un centre de gravité déporté vers le haut. Utilisant le système Android 3.2, la Tablet S sera proposée à partir de 489 €. « Notre objectif est de prendre le leadership des tablettes Android, qui devraient représenter 50% du marché en 2012 », assure Hervé Vancompernolle, directeur marketing.

 

La stratégie des cinq écrans

Cette tablette s'inscrit dans la stratégie des « cinq écrans » de Sony, qui, outre la tablette, veut proposer les services du Sony Entertainment Network (jeux vidéo, films...) sur le téléphone mobile (Sony Ericsson), les consoles, le PC et la télévision. L'industriel a d'ailleurs tenu à démentir les rumeurs qui faisaient état d'un retrait de Sony de la télévision. « C'est un marché sur lequel nous avons des problèmes de rentabilité, reconnaît Philippe Citroën, mais nous voulons proposer des produits à plus forte valeur, comme notre écran 3D Monolithe de 65 pouces. » Le japonais assure que les gammes 2012 sont finalisées et qu'il travaille déjà sur celles de 2013. Sony, qui ambitionnait d'être le leader sur la télévision a, semble-t-il, changé de stratégie en ne participant pas à la course aux volumes de ses concurrents. Le constructeur a perdu depuis quelques mois en France sa deuxième place sur le podium au profit du coréen LG.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message