Marchés

Spanghero autorisé à reprendre presque totalement ses activités

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

LÉGISLATION - LOIS Le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll a indiqué par communiqué avoir autorisé la société Spanghero à reprendre ses activités de production de viande hachée, de saucisserie, d'élaboration de plats cuisinés et de découpe de viande. L'agrément sanitaire reste suspendu pour les entrepôts frigorifiques.

Stéphane Le Foll a redonné l'agrément sanitaire
Stéphane Le Foll a redonné l'agrément sanitaire

Les salariés de Spanghero ont visiblement été entendus. Après l'enquête de la brigade nationale d'enquêtes vétérinaires qui a conclu à une "absence de non-conformité" pour l'élaboration des produits transformés, le ministre de l'Agriculture a levé la suspension de l'agrément sanitaire à Spanghero. L'usine de Castelnaudary va donc pouvoir reprendre ses activités. L'émoi avait été très vif sur les conséquences sociales de la tromperie, alors que l'usine n'avait pas, à priori, de problèmes sanitaires.

Les frigos encore suspendus

En revanche, les frigos où sont entreposées les viandes font toujours l'objet d'une suspension d'agrément. Les investigations se poursuivent ce lundi. Les inspections ont d’ores et déjà porté sur plus de 80% des produits détenus au sein de cet entrepôt. Seul un lot contrôlé fait à ce stade l’objet de contrôles sanitaires complémentaires, les autres produits détenus n’ayant pas montré de non-conformité. Les produits jugés comme conformes pourront être utilisés par l’entreprise pour la transformation dans les ateliers précités.

Résultat de l'enquête vendredi

Ces entrepôts ont une double utilisation, le stockage des matières premières destinées à la transformation chez Spanghero et le stockage de lots destinés aux activités de pur négoce, incriminés dans l’enquête de la DGCCRF. Les conclusions définitives de l’enquête de la brigade sur ces entrepôts seront remises à Stéphane Le Foll vendredi 22 février. Le ministre doit recevoir ce soir une délégation de salariés avec lesquels il avait prévu de faire le points de la situation. Il pourra leur annoncer de vive voix la réouverture de l'usine.

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA