Spécial PME : Ils se sont lancés jeunes dans l’aventure

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer
Raphaël Girardin et Alexandre Giora
Raphaël Girardin et Alexandre Giora

  • La société : Matahi
  • Les dirigeants : Raphaël Girardin, 32 ans, et Alexandre Giora, 26 ans
  • La date de création : janvier 2013
  • L’activité : boissons énergisantes
  • Le CA 2014 : non communiqué
  • La société : La Ferme des Coudriers
  • Le dirigeant : Paul Lescot, 26 ans
  • La date de création : janvier 2013
  • L’activité : Biscuits
  • Le CA 2014 : 60 000 €

Petite devinette : quel est l’âge moyen pour créer son entreprise ? 38 ans, selon une étude de BPI. Parfois, la fibre entrepreneuriale en a titillé certains bien plus tôt. C’est notamment le cas de Paul Lescot. Né en 1989, il a toujours voulu être à son compte, à l’instar de ses parents et de ses grands-parents, agriculteurs. En 2009, après avoir obtenu son BTS sur les techniques commerciales dans les métiers alimentaires, les contours de son entreprise se dessinent. « Les arguments du local et du terroir sont deux critères pour lesquels les consommateurs sont prêts à payer un peu plus. J’ai donc voulu me positionner sur des biscuits haut de gamme pour me distinguer de l’offre déjà existante en rayons », explique-t-il. Après quelques stages en entreprises pour en saisir les rouages, il s’appuie sur l’expert-comptable familial et investi dans un moulin, un four, un batteur, etc.

Besoin de liberté

Sa société, La Ferme des Coudriers, naît en février 2013. Les produits, au marketing savamment travaillé, sont rapidement présents chez des distributeurs dans le Nord de la France comme Gamm vert, Auchan, E. Leclerc ou Carré des Halles… Le Picard est repéré très vite par la région qui le soutient, et les médias locaux en font leur chouchou! Autre duo de jeunes à la tête d’une PME: Alexandre Giora et Raphaël Girardin, respectivement 24 et 30 ans à l’époque du lancement de leur structure Matahi («la force du vent» en tahitien), en 2013. Ces deux ingénieurs agronomes de formation et amis d’enfance ont fait mouche avec leur boisson énergisante à base de jus de baobab. Pourquoi s’être risqué dans l’entreprenariat? Tous deux évoquent « un besoin de liberté, de pouvoir travailler quand on veut et comme on veut pour son propre projet ».

Mais attention, l’aventure n’est pas toujours simple. Sophie Briand, qui a fondé le site Pikibox, propose des box remplies de gourmandises originales à grignoter à l’apéro. Au bout de un an, les commandes n’affluent pas en masse, ce qui l’a poussée, comme 38% des créateurs d’entreprise, à exercer une activité en parallèle afin d’arrondir les fins de mois.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2379

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA