Springwave, la vague bleue qui veut démocratiser la spiruline

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Grosse effervescence sur le stand de Springwave au Sial. Les bouteilles bleues attiraient l'œil, tout comme le logo «Sial Innovation 2014». Ces bouteilles azur contiennent une boisson à base de spiruline, surnommée «l’or bleu des océans» par les connaisseurs. Cette micro-algue est un peu ce que la grenade est à l’univers des fruits : une sorte de super-aliment. La spiruline est, en effet, une source de vitamines, d’oligo-éléments, d’antioxydants et de nombreux minéraux (fer, magnésium, etc.). On trouve déjà de la spiruline dans les magasins bio sous forme de cachets ou de poudre pour ses seuls bénéfices fonctionnels. Springwave, dont le lancement est prévu pour 2015, sera la première boisson et le premier produit « grand public » contenant de la spiruline. Décryptage.

Springwave est une nouvelle boisson antioxydante et régénérante.
Springwave est une nouvelle boisson antioxydante et régénérante.

Qui se cache derrière Springwave?

Ils sont trois, tous jeunes diplômés et amis depuis leur entrée dans un collège de L’Haÿ-les-Roses (94). Alvyn Severien, Gaëtan Gohin et Mathieu Gonçalves se sont, en effet, rencontrés en sixième. L’idée de Springwave leur est venue lors d’un séjour prolongé à l’hôpital de l’un d’entre eux. Lors de sa convalescence, le médecin lui a recommandé de prendre des cachets de spiruline pour maintenir sa masse musculaire et cicatriser au plus vite. « Nous avons été témoins de l’efficacité de cette micro-algue, se souvient Alvyn Severien. Le seul souci c’est que les cachets étaient difficiles à avaler tant le goût n’était pas bon. » Outre de l’extrait de spiruline (correspondant environ à trois cachets de spiruline), Springwave contient de l’eau osmosée (purifiée), du magnésium marin et des extraits de plantes aromatiques et d’agrumes.

 

 

De gauche à droite : Mathieu Gonçalves, Alvyn Severien et Gaëtan Gohin, les trois fondateurs de la start-up Springwave. 

Six fées au-dessus du berceau de Springwave

Dès le départ, Alvyn Severien, Gaëtan Gohin et Mathieu Gonçalvez ont pris conscience que le lancement de leur innovation serait plus efficace s’ils savaient bien s’entourer. C’est chose faite. Les trois fondateurs  se sont dotés d’un comité scientifique et stratégique composé de six « pointures » : Cécile Bernheim, ex-Coca-Cola Europe et fondatrice du cabinet de conseil en stratégie S2E Partners, Cécile Bernard, professeur du Muséum national d’histoire naturelle, Mohammed Charki, directeur des partenariats R&D chez Sanofi, Tristan Farabet, ex-PDG de Coca-Cola Entreprise, Patrick Veyssière, président-fondateur de l’agence de design Dragon rouge et Éric Dugré, directeur R&D chez Danone Nutricia Research. Tous sont très impliqués dans la démarche Springwave. Ainsi, l’agence Dragon rouge a dessiné la bouteille bleue de 50 ml de Springwave.

 

D’où vient la spiruline ?

Pour le moment, elle vient d’Allemagne. Cependant, les trois associés sont en pourparlers pour s’associer avec un acteur breton, là où la culture des algues se développe à vive allure. Springwave sera embouteillée par un copacker de la région de Montauban.

Quelle est la cible ?
Au départ, Springwave ciblait plutôt les 45 ans et plus, la population la plus soucieuse de sa santé. Et puis, les fondateurs pensent que les plus jeunes s’intéresseront également à cette nouveauté, au vu de leur appétit pour les innovations.

Quelle sera la place idéale de Springwave ?

Clairement au rayon snacking, estiment les fondateurs. Inutile de « perdre » cette innovation au rayon des boissons, car les consommateurs n’y passent que quelques secondes contre plus de une minute au rayon snacking. Et puis, le prix de vente de Springwave n'est pas encore défini, mais il devrait être supérieur à la moyenne des boissons en GMS.

Des projets pour demain ?

Les trois fondateurs en ont plein les cartons : biscuits, barres céréalières, etc. Tous incluant la spiruline dans leur recette. « Nous voulons démocratiser cet ingrédient fabuleux qu’est la spiruline », soutient Alvyn Severien.

1 commentaire

Nathalie

28/10/2014 08h29 - Nathalie

Bonjour, Ce n'est pas la première boisson à la spiruline mais juste une copie de Bloo Tonic. Sur google vous trouvez des boissons à la spiruline comme B Blue de Belgique, Spiralps de Suisse, Odwalla US, Naked UK..... Nath

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Email obligatoire

Email incorrect

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Eaux, sodas, jus, bières, vins, liqueurs et spiritueux : chaque semaine recevez les dernières infos et nouveautés du rayon Boissons.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA