Stéphane Le Foll interpelle les enseignes sur les difficultés de la filière porcine

|

Stéphane Le Foll interpelle les enseignes sur les difficultés que rencontre la filière porcine. Le ministre de l'Agriculture et porte-parole du gouvernement demande d'en tenir compte lors des négociations commerciales 2015. Il appelle par ailleurs Carole Delga, secrétaire d’Etat chargée de la consommation, àfaire mener des enquêtes sur d'éventuelles tromperies sur l'origine du porc...

Le ministre veut que le porc français soit mis en avant dans les magasins
Le ministre veut que le porc français soit mis en avant dans les magasins

La filière porcine traverse une grave crise qui provient pour l'essentiel de l'embargo russe, mais qui se répercute sur tout le secteur, notamment sur les prix du porc et des produits transformés. Alors que les négociations commerciales sont en voie de finalisation, Stéphane Le Foll, Ministre de l’Agriculture, interpelle les enseignes sur la situation des éleveurs de porc et de toute la filière de transformation, à la fois sur les prix mais également sur la mise en avant de l'origine France. 

 "Les distributeurs se sont engagés"

"Le Ministre de l’Agriculture, comme il l’avait fait le 11 février dernier lors de la réunion fournisseurs/grande distribution, en appelle à la responsabilité de tous les acteurs, distributeurs, transformateurs et abatteurs, pour redonner à très court terme sur le marché français des perspectives de prix cohérentes avec la réalité économique des exploitations porcines.Cela doit se traduire par une prise en compte des difficultés de la filière dans les négociations tarifaires annuelles qui se terminent fin février et par une mise en avant et une valorisation de l’origine France. Les distributeurs s’étaient engagés sur ce point le 11 février. Le préfet de Bretagne réunit le 18 février tous les acteurs en Bretagne pour échanger sur la situation du secteur. Chacun devra prendre ses responsabilités"

Risques de fraudes sur les origines

Le Ministre de l’Agriculture a par ailleurs alerté la secrétaire d’Etat chargée de la consommation Carole Delga sur d’éventuelles tromperies du consommateur quant à l’origine des produits à base de porc. "Les contrôles en la matière seront renforcés, et, comme cela a été le cas à l’automne dernier, les infractions constatées seront sanctionnées."  La filière porc traverse des crises depuis plusieurs années, que l'embargo russe sur les produits alimentaires n'a fait qu'amplifier. Stéphane Le Foll demande des aides à l'Union européenne pour compenser les pertes qu'engendre la décision d'embargo qu'elle a prise, mais sans sucès à date. 

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l’essentiel de l’actualité des marchés, des distributeurs et des fournisseurs de produits alimentaires.

Ne plus voir ce message